RDC/ Conférence des gouverneurs : Atou MATUBUANA reçoit le soutien indéfectible de ses pairs

Par Obed BISIDI

Ce qui peut frapper l’un aujourd’hui, peut également frapper l’autre demain (hodie mihi, cras tibi disent les latinistes). Par solidarité, Atou MATUBUANA NKULUKI, gouverneur de la province du Kongo-central réhabilité par le conseil d’État dans ses droits, a reçu le soutien indéfectible de la part de ses pairs qui ont lu un mémo devant le président de la république Félix Antoine TSHISEKEDI à la 8e session des gouverneurs tenue au palais de la nation à Kinshasa Gombe.

Convoquée par le chef de l’État pour harmoniser et concerter sur la vision de l’exécutif central avec celle des exécutifs provinciaux, la 8e session des gouverneurs a eu un moment particulier de la lecture d’un mémo par l’honorable Pancrace BOONGO gouverneur de la province de la TSHUAPA qui, au nom du collectif de tous les gouverneurs de la république, a exprimé leur soutien au collègue Atou MATUBUANA NKULUKI récemment victime d’une humiliation qui n’a pas tenue compte de ses immunités en sa qualité de gouverneur province légitime et indignation face à cet acte ignoble dont leur collègue était victime.
L’adresse particulière faite au chef de l’État avec majesté revenait, au-delà de plaider la cause du gouverneur MATUBUANA, faire respecter tous les gouverneurs de provinces. Ce, confirmant également l’effectivité d’un État de droit, le gouverneur étant le représentant valable du chef de l’État dans sa province.

Il est donc à retenir que l’humiliation qu’a subi le gouverneur Atou MATUBUANA NKULUKI par les services de sécurité de la république se présente comme le mépris de l’État de droit alors que couvert des immunités. Ses collègues gouverneurs ont exprimé leur indignation quant à ce et souhaité une implication personnelle du président de la république Félix Antoine TSHISEKEDI afin que le gouverneur Atou MATUBUANA NKULUKI réhabilité par le conseil d’État à sa fonction de gouverneur de la province du Kongo-central puisse revenir au plus vite dans ses droits pour assurer ainsi la paix et développement prônés dans cette session des gouverneurs pour le développement de chaque province.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *