RDC/EPST: Polémique autour de la composition des questions de l’épreuve du premier jour sur la culture générale

Par Obed BISIDI

La toile connaît depuis quelques heures une montée en flamme du refus d’une réponse qui serait considérée bonne dans la composition des examens d’État pour le premier jour sur la culture générale.

En effet, comme nous pouvons le constater dans une des séries des items de l’épreuve de la culture générale pour ce premier jour de l’EXETAT édition 2021, la première question qui porte sur la personne qui assume le rôle du secrétaire général du parti l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) fait couler ancre et salive.

La lecture de l’intention du compositeur de cette question donne l’impression d’accorder la bonne réponse à la personne qui répondra par l’assertion numéro 3 qui reprend le nom d’Augustin KABUYA comme secrétaire de l’UDPS. Mais alors, les avis se divergent, surtout auprès des chevaliers de la plume qui ne cessent de balancer diverses raisons à ce sujet.

Pour ces journalistes, cette première question d’une série des items de l’épreuve du jour n’aura aucune bonne réponse car dans notre pays la RDC, l’on dénombre au moins 4 UDPS éclatées dès le départ du sphinx Étienne TSHISEKEDI WA MULUMBA dans l’au delà. Nous reconnaissons celle de TSHIBALA, MUBAKE, D’ANTOINE TSHISEKEDI TSHILOMBO et KIBASA.

Par ailleurs, certains disent que même si l’UDPS de KABUYA était unique, KABUYA n’est pas en principe reconnu comme le secrétaire valable de ce parti démocrate car selon leur statut, le président intérimaire du parti n’a pas compétence de nommer un secrétaire général.

Face à pareille situation, la connaissance des élèves finalistes est mise en exergue car dans l’histoire l’évidence importe plus. Également les points des candidats pour cette question serait mis en péril où le centre de correction veillerait à cet aspect ? Tout reste à préciser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *