RDC/Nord-Kivu :Démarrage de l’opération de perception électronique des taxes, impôts et autres redevances

Par LA RESISTANCE

Dans le cadre de lutte contre le coulage des recettes, la province du Nord-Kivu a décidé de migrer de la perception manuelle vers la perception électronique de ses droits, taxes, impôts et autres redevances. Le coup d’envoi de cette nouvelle forme de perception a été donné lundi 15 février par le gouverneur Carly  Nzanzu Kasivita. En présence du conseiller spécial du chef de l’État chargé du numérique, du représentant de celui qui se charge de l’économie et finances, des députés et ministres provinciaux, des représentants de tous les services d’assiettes ainsi que des assujettis et bien d’autres personnalités.

A cette occasion, le chef de l’exécutif provincial a souligné que ce système va permettre à sa juridiction de maximiser les recettes et ainsi répondre aux innombrables besoins de ses administrés.

Maximisation des recettes

Il sied de rappeler que cette opération fait suite à la demande par l’Assemblée provinciale de voir l’exécutif provincial mobiliser, à partir de cette année 2021, un montant minimum de l’équivalent en francs congolais de 2. 400. 000 USD par mois en recettes propres. Ce qui requiert une assiduité et un engagement sans complaisance dans l’encadrement des recettes. «Pour l’année 2020, la province du Nord-Kivu n’avait mobilisé que la moitié du budget des recettes propres, soit 13% du budget. Les rétrocessions du pouvoir central étant quasi absentes, la province a fonctionné, durant la même année, seulement avec plus ou moins 15% de son budget. Je reste convaincu qu’avec la modernisation de l’outil de gestion des recettes publiques provinciales, le travail de mobilisation, d’encadrement et de maximisation des recettes assignées au gouvernement provincial sera rendu plus efficace et à la juste mesure des attentes des acteurs qui interviennent dans la chaîne des recettes», a souligné  le gouverneur Carly Kasivita.

La province du Nord-Kivu est parmi les premières entités politico-administratives de notre pays à avoir institutionnalisé et expérimenté ce modèle de système dont les premières bases ont été expérimentées depuis 2013 avec d’autres partenaires.

Ce système est conçu, développé et implémenté à la suite d’une combinaison des technologies mises sur pied par un fils natif de la RDC, l’ingénieur Daudi Patrick Faraja, qui est aujourd’hui, le directeur général du consortium Safe Kodinet. «Je dois préciser que le projet aujourd’hui lancé bien que planifié pour l’ensemble des services provinciaux, commence ses jalons avec la consolidation des programmes développés en interne par la DGR-NK dans la phase de la perception électronique des recettes publiques provinciales», a ajouté le gouverneur Kasivita.

De son côté, le conseiller spécial du chef de l’État chargé du numérique, Dominique Migisha, a salué l’avènement de la gouvernance électronique au Nord-Kivu, en déclarant que «Les recettes de votre province concernent et appartiennent à tous les Nord-Kivutiennes et Nord-Kivutiens, et ce sont les plus faibles d’entre eux qui nous imposent une rigueur absolue en leur gestion, à fortiori, en cette période de la pandémie de Covid-19 où les difficultés économiques risquent de s’amplifier. Faisons de la maximisation des recettes, un impératif crucial. Pour ce faire, nous devons définitivement tourner le dos au modèle passéiste de gouvernance des finances publiques pour adopter une approche moderne, innovante et résolument tournée vers l’avenir. La plateforme Kodinet qui est désormais utilisée par les services d’assiettes de la province du Nord-Kivu, et dont nous célébrons aujourd’hui le lancement officiel, est la mise en œuvre au niveau provincial du plan national du numérique qui traduit la vision sectorielle du chef de l’État», a-t-il indiqué.

Il convient de signaler que Kodinet est une solution inventée par le Congolais Patrick Daudi Faraja, expert en systèmes d’information de gestion, spécialiste en gouvernance électronique et certifié comme inventeur et innovateur congolais par la Master Class édition 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *