RDC/SÉNAT :Les raisons cachées de la démission de Samy Badibanga de son poste de premier vice-président

Par Oscar Lukusa

Alors que le nouveau bureau définitif dirigé par Modeste Bahati Lukwebo, devait procéder à la passation de services avec le Bureau d’âge que dirigeait le doyen Mamboleo, Samy Badibanga a officialisé sa démission de son poste de premier vice-président du Sénat. L’annonce a été faite par le speaker de la chambre haute du Parlement le vendredi 5 mars 2021. L’ancien Premier ministre justifie dans un premier temps sa démission surprise par « des raisons de convenance personnelle ».
Cependant, des sources généralement bien informées font état d’un groupe de sénateurs qui a élaboré, une nouvelle fois, une pétition pour obtenir la déchéance de ce proche de Félix Tshisekedi. Il s’agit des sénateurs non contents d’avoir vu leurs collègues rejeter dernièrement la pétition de déchéance du premier vice-président du Sénat. Pourtant, c’est pour cause d’irrégularités dans les signatures que cette pétition, soumise au vote par le président du bureau d’âge, avait été rejetée. Samy Badibanga était dès lors le seul membre du bureau déchu à garder ses fonctions.
Une autre raison qui explique cette démission découlerait, apprend-on, de l’entretien que le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, a eu avec Moise Katumbi, président d’Ensemble pour la République. Il se murmure que non content de la non élection du membre permanent de son parti, le sénateur José Endundo au poste de deuxième vice-président du Sénat, l’ancien gouverneur du Katanga aurait demandé et obtenu du président de la République, un autre poste pour le cadre de son parti. Ce que Félix Tshisekedi aurait accepté. Pour cette raison, il aurait consenti de retirer son proche en dernière minute du bureau du Sénat, pour lui trouver une autre fonction plus importante dans le futur gouvernement en gestation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *