RDC/Le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a contredit le ministre des mines et réhabilité le Directeur général du Cadastre minier

Par JMB

Les membres du gouvernement commettent parfois des fautes
administratives alors que dès leur entrée en fonction, le
fonctionnement de l’exécutif national leur est pleinement expliqué par
le secrétaire général. Il leur est notamment dit qu’aucun arrêté ne
peut être signé par un ministre dans son secteur sans que le projet
dudit arrêté ait été préalablement soumis pour examen au Premier
ministre, chef du gouvernement, avant d’être porté par lui à la
connaissance du Conseil des ministres.
Cependant, il arrive que certains ministres, pour des raisons qui leur
sont propres, agissent comme bon leur semble, surtout lorsque la tête
d’un mandataire placé sous leur tutelle ne leur plaît pas. C’est ainsi
qu’ils signent des arrêtés de suspension des gestionnaires des unités
de l’Etat de leur secteur sans se référer à qui que ce soit, suscitant
de la sorte l’indignation du Premier ministre. Tel est le cas du
ministre des mines, Willy Kitobo, qui s’est permis de suspendre par
arrêté pris le jeudi 7 janvier 2021, et ce jusqu’à nouvel ordre, le
directeur général du cadastre de minier –CAMI-, Jean-Félix Mupande. Il
lui reproche une gestion non transparente et une insubordination à son
autorité. Le ministre révèle par ailleurs qu’un audit du travail de la
gestion du cadastre minier indique plusieurs dysfonctionnements dans
ce service qui trouve son origine dans la centralisation du pouvoir
autour du directeur général qui décide seul sans consultation de la
tutelle et ses propres collaborateurs. Ce qui est totalement faux, car
le Directeur général de cet important service de l’Etat a toujours
travaillé en étroite collaboration avec le cabinet du ministre des
mines. Si les prédécesseurs de l’actuel ministre ne se sont jamais
plaints, l’on ne voit pas la pertinence de ses accusations.
Pas de remise et reprise avec le DGA
Après sa suspension, Willy Kitobo a désigné le directeur général
adjoint de CAMI pour assurer l’intérim et produire un rapport des
différents éléments demandés. Il convient de rappeler que le cadastre
minier est un service créé en 2002 par le code minier et mis en place
en 2003. Il s’occupe de la gestion du domaine minier ainsi que des
titres miniers pour le compte de l’Etat congolais placé sous la
tutelle du ministre des mines.
Les griefs articulés contre le Directeur général du CAMI n’étant pas
fondés, et n’ayant pas été au préalable soumis à l’attention du
Premier ministre, chef du gouvernement, Sylvestre Ilunga, en garant de
l’ordre et de la discipline qui doivent régner au sein de l’équipe
ministérielle, a tout simplement décidé d’annuler l’arrêté du ministre
des ministres, et de réhabiliter Jean-Félix Mupande dans ses
fonctions. En effet, par sa lettre du 07 janvier 2021 référencée
CAB/PM/MD/sm/2021/0038, le Premier ministre informe le ministre des
mines de l’annulation de sa décision. Il lui demande en conséquence de
préparer et de lui soumettre, toutes affaires cessantes, un dossier
complet quant à ce pour examen. Dans la foulée, Sylvestre Ilunga
s’oppose à toute remise et reprise entre le Directeur général et son
adjoint. Willy Kitobo croyait prendre, c’est lui qui est maintenant
rattrapé par son ignorance des principes qui régissent le
fonctionnement du gouvernement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *