RDC/17 mai : l’agitation inquiétante des institutions provinciales entrave la libération et l’indépendance qui peinent à s’actualiser aujourd’hui à Lomami (Mgr Ntambwe Félicien)

Par Johnny Kasongo Kasongo

L’Honorable président de l’assemblée provinciale de Lomami, le gouverneur de province, Sylvain LUBAMBA MAYOMBO YOKO et son gouvernement ainsi que plusieurs autres autorités provinciales de Lomami ont pris part ce lundi 17 mai 2021 à une messe d’action de grâce en la cathédrale Saint Martin/Kabinda. Célébration eucharistique présidée personnellement par son Excellence Mgr Félicien NTAMBUE KASEMBE, Évêque et pasteur du diocèse de Kabinda qu’entouraient plusieurs prêtres.
S’inspirant des écritures saintes extraites de l’évangile de Jésus selon Saint Mathieu 25 chapitre, du 31 aux 46 versets, l’officiant du jour a noté que la libération de la dictature de la deuxième République de 1997 peine à s’actualiser aujourd’hui dans les institutions de l’État.
« Parler aujourd’hui de la libération, c’est se jeter la poudre aux yeux surtout que l’agitation inquiétante des institutions provinciales entrave la libération et l’indépendance qui peinent à s’actualiser aujourd’hui à Lomami, la politique a  envahi toutes les institutions et sphères de la vie professionnelle;la souveraineté nationale est foulée aux pieds par les groupes armés étrangers à l’Est du pays, à Lomami précisément dans les villes de Kabinda et Mwene-Ditu, il ya les phénomènes BYAMBULA (= Kidnapping, une montée inexplicable du banditisme décidé), sans justice il n’y aura pas une paix véritable, le Maitre de paix est seul Jésus, d’où confions-nous au seigneur pour le salut de la RDC ».
Le 4eme Évêque du diocèse de Kabinda a, en outre, appelé les dirigeants à soutenir la nouvelle dynamique de gestion de la chose publique initiée par le chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, dynamique caractérisée par une grande sollicitude pour l’amélioration du social des congolais, la vigueur, la transparence totale, la rédevabilité des dirigeant face à la population dans la gestion de la Res publica, et enfin par une grande responsabilité sociale des investisseurs dans notre pays.
Il sied de noter que cette date du 17 mai rappelle l’entrée triomphale des soldats de l’Alliance des Forces Démocratiques pour la libération du Congo (AFDL) à Kinshasa après sept mois de guerre depuis les collines du Kivu à l’Est du pays.
Un événement qui portait au pouvoir M’zee Laurent Kabila mettant ainsi fin à 32 ans de règne du Maréchal Mobutu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *