RDC/ EPST/Lomami: poursuite de la grève des enseignants à Lubao malgré les menaces du ministère en ce début de l’année scolaire

Par Johnny KASONGO

Les enseignements n’ont toujours pas repris dans la sous division de l’EPST Lubao1, au territoire de Lubao dans la province éducationnelle de Lomami.

Les enseignants de la maternelle, primaire et secondaire sont en grève depuis le lundi 4 Octobre dernier et conditionnent la reprise des classes que par la mécanisation et budgétisation des enseignants dits nouvelles unités, la suppression des zones salariales, paie du deuxième et troisième pallier.

La particularité pour Lubao est que le syndicat exige que le gouverneur ad intérim publie l’arrêté provincial portant fixation des frais et que les NU et NP soient payés totalement par les parents au lieu d’attendre les promesses du gouvernement central par le biais du ministre national de l’EPST.

Depuis le jour de l’ouverture des activités scolaires, les enseignants brillent par leur absence dans les écoles, ce, malgré la menace de leur désactivation du fichier de paie du SECOPE tandis que les élèves partent à l’école et ne reviennent à la maison qu’à quelques deux heures plus tard.

Le mercredi 6 octobre dernier, le Sous-proved de l’EPST LUBAO 1, François Mabilo Ngoyi avait réuni tous les chefs d’établissements de son ressort mais au finish cette rencontre avait accouchée d’une souris.

Sans se fatiguer et soucieux de sauver l’année scolaire 2021 2022, ce samedi 9 octobre, le patron de la sous-division de l’EPST lubao1 est revenu aux négociations, cette fois-ci avec les chefs d’établissements de tous les réseaux confondus autour de l’Administrateur de Territoire de Lubao, Floribert KASONGO DITSHENGO ainsi que le président syndical territorial pour en dégager une piste des solutions au sein de l’Eglise Kabinda2. Les négociations se poursuivent donc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *