RDC/Insolite : Viol sur mineure, un activiste du mouvement citoyen Eccha-rdc pointé du doigt

Par Oscar Lukusa

Alors que les mouvements citoyens ont toujours décrié les actes ignobles et inciviques de viol que connaissent les jeunes filles et femmes à l’Est de la République, c’est cruel de voir certains de ses militants se lancer dans cette pratique qui ne reflète pas un comportement nationaliste et responsable.

Selon les informations parvenues à la rédaction de flashinfoplus.com , un militant du mouvement citoyen Eccha-rdc branche de Kinshasa, aurait violé une fille de 12 ans dimanche 04 avril 2021 dans sa maison à Ngaliema.Le collectif des activistes a fait une descente dans la famille de la victime pour s’acquérir de la situation.


« Sur place, nous avons été accueillis par la famille de la victime de 12 ans et avons été informés de la pratique sexuelle forcée de notre camarade sur leur enfant mineure dimanche 04 avril 2021, la fillette nous a fait savoir que le dimanche 04 avril, notre camarade l’a envoyée avec 1000 francs lui chercher du pain et du lait, à son retour, l’homme l’a bandé la bouche pour qu’elle ne crie pas, il a augmenté le volume de son téléviseur et a contraint la fillette à coucher avec des menaces de mort.Au cas où elle le racontait à quiconque, la victime ajoute qu’elle n’a pas su en parler et avouer devant ses parents, c’est après avoir senti des douleurs très intenses, qu’elle va avouer à son papa le mercredi 07 avril le matin.Ce dernier a fait appel à l’accusé qui est notre camarade et a rejeté en bloc et plaide pour son innocence », a-t-il fait savoir Peter Tshimbalanga coordonnateur du mouvement citoyen, Je suis acteur du changement JAC en sigle.

Ce défenseur des valeurs démocratiques condamne cet acte qu’il qualifie de l’immoralité.
Selon toujours la même source, le présumé violeur userait de ses relations pour intimider la famille de la victime par le truchement d’un Colonel de l’armée afin que les négociations se poursuivent entre les deux familles.

(Dossier à suivre …)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *