Assemblée nationale : Kabund et les présidents des regroupements politiques dressent l’État des lieux des groupes parlementaires

Par BD

Dans le cadres de ses prérogatives, le 1er vice-président Jean-Marc Kabund a Kabund a réuni autour de lui, jeudi 18 mars dans la salle des Spectacles du Palais du peuple, les présidents des groupes parlementaires. L’objectif était de dresser un état des lieux de ces groupes.

« La gestion des groupes parlementaires fait partie de ses attributions, il était impérieux de m’entretenir avec les honorables députés présidents des groupes parlementaires afin que nous dressions un état des lieux, étant donné que la situation politique de notre pays a amené l’Assemblée nationale à un bouleversement dans ses organes et même ses commissions. C’est comme cela que nous avions tenu à nous entretenir avec les présidents des groupes sur leur existence et leur appartenance soit à la majorité, soit à l’opposition », a circonscrit Jean-Marc Kabund.

L’ art.54 du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale , a-t-il poursuivi, émet certaines conditions pour appartenir à un groupe parlementaire..Il en dégage même des conséquences au cas où un membre décide de quitter son groupe parlementaire. Nous avons réfléchi sur tout ça et un compromis a été trouvé , nous allons devoir faire en sorte d’enregistrer plus d’informations parce que certains éléments nous ont été donnés aujourd’hui et mon cabinet pourra mettre dans le lot de ce que nous avons déjà reçu avant , pour que lors de la prochaine réunion , nous puissions savoi, le FCC garde combien des groupes parlementaires ,l’Union sacrée de la nation en a combien . Cela va nous aider à faire fonctionner l’Assemblée nationale dans la mesure où la conférence des présidents est composée, en grande partie, des présidents de groupes parlementaires . Si nous ne faisons pas ce travail, il sera difficile de fonctionner dans le cadre de la conférence des présidents ,parce qu’elle décide sur l’ordre du jour à proposer à la plénière. Donc , pour que cette conférence puisse siéger valablement, ce travail de fond doit être fait . avec la nouvelle majorité parlementaire et de nouveau animateurs.
Le 1er vice-président de l’Assemblée nationale, est d’accord que de nouveaux animateurs soient désignés a la tête des groupes parlementaires, selon le travail qui a été abattu et doit être peaufiné..Il se dégage que 13 de 16 groupes parlementaires appartiennent à l’Union sacrée de la nation et 3 sont dans le FCC, mais il y a des réglages à faire, notamment sur le nombre, les chiffres ou carrément sur les noms des uns et des autres.

 » Ce sont de petits réglages qui seront faits et je crois qu’à la prochaine réunion avec le président, nous degagerons la situation des groupes parlementaires à l’Assemblée nationale, a-t-il conclu

CELCOM A.N

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *