RDC/ À la vitesse supérieure, le procureur général près le conseil d’État saisit son collègue de la cour de cassation suite à la lanterne dans l’exécution de la décision réhabilitant Atou MATUBUANA

Par Obed BISIDI

Chose promise chose due. Le procureur général près le conseil d’État a saisi ce vendredi 10 Décembre son collègue de cassation sur le dossier de la décision du conseil d’État ROR 320/ RH 044 prise en date du 23 Octobre dernier réhabilitant le gouverneur du Kongo-central Atou MATUBUANA NKULUKI de ses fonctions du chef de l’exécutif provincial, une ordonnance qui souffre d’application depuis lors suite au désintéressement total et manque d’obtempérer du vice premier ministre, ministre de l’intérieur Daniel ASELO OKITO.

La procédure fait conformément suite à une correspondance adressée le jeudi 09 Décembre au ministre de l’intérieur, lui rappelant le fait dans la logique qui devait être et l’exhortation lui faite afin d’amener à bon port ce dossier dont la décision meilleure reste l’exécution de l’ordonnance du Conseil d’État. Promis de passer à la vitesse supérieure, le procureur général près le conseil d’État saisit son collègue près la cour de cassation dans une correspondance adressée à laquelle il a joint tous les éléments en rapport avec l’affaire en charge du vice premier ministre, ministre de l’intérieur, décentralisation et affaires coutumières, Daniel ASELO.

Trouvant des faux fuyants alors qu’en principe le ministre de l’intérieur devait exécuter la décision du conseil d’État habileté à traiter tout problème d’ordre administratif, Daniel ASELO juriste de surcroît joue aux manœuvres comme s’il ignorait la compétence du Conseil d’État.

L’avènement d’un État effectivement de droit qui s’installe sûrement rassure que le respect des lois et droits de la république sera de stricte observance et qu’en particulier la décision du conseil d’État qui a réhabilité depuis le mois d’Octobre dernier le gouverneur du Kongo-central sera respectée.

Affaire à suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *