RDC : ACOF dénonce un plan pour faciliter le retour du trafic illicite des matières nucléaires (communiqué)

Il y a péril en la demeure ! C’est ce qu’estime Action contre la corruption et la fraude (ACOF). Dans un communiqué de presse rendu public le 14 janvier, cette structure basée à Lubumbashi a alerté « sur un plan machiavélique tendant à faciliter le retour du Trafic illicite des matières nucléaires dans le grand Katanga ».

Selon ACOF, le ministère de la Recherche scientifique serait derrière cette « démarche machiavélique » exécutée en 2 phases. D’abord la création des sociétés privées censées dépouiller le CGEA et le CNPRI de leurs prérogatives légales, ensuite déstabiliser le CGEA en mettant à sa tête des personnes « sans expertise voulue ».

Tout en prenant l’opinion nationale et internationale à témoin, ACOF a, dans ce communiqué signé par son coordonnateur national Jean-Paul Yav, averti « sur le risque d’annulation des efforts consentis ces dernières années pour redorer les lettres de noblesse de notre pays dans le domaine du nucléaire ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *