RDC/CGEA : les agents lancent une pétition à l’attention de José MPANDA qui dérange leur service

Par Obed BISIDI

Les agents du commissariat général à l’énergie atomique ont signé une pétition à l’attention du ministre national de recherche scientifique et innovation technologique José MPANDA KABANGU qui s’insurgent dans la gestion de leur service, un acte qui ne favorise pas le bon climat.

Comme nous pouvons lire dans cette pétition, 9 griefs au total sont formulés à l’endroit du ministre José MPANDA qui bafoue,selon les agents, la règle de l’art telle que arrêtée dans les décisions prises avant même son avènement à la tête de ce ministère.
En effet, sous l’ère du premier ministre Sylvestre ILUNKAMBA une décision était arrêtée dans l’ordre d’interdire à tout établissement public de verser des quotités au ministère de tutelle surtout sans au préalable que le comité de gestion ait fait un état de lieu.

Sans une déclaration abrogeant cette dernière décision, le ministre José MPANDA KABANGU exige au comité de gestion du CGEA à verser mensuellement les quotités pour le fonctionnement de son cabinet.

Plusieurs abus de José MPANDA, pour les agents du CGEA, qui se prend pour le dieu du ministère de tutelle dans lequel se retrouve leur service ne pouvaient leur laisser muets. Pour cette raison, dans leur pétition ils évoquent les 9 actes illogiques et étouffants le bon fonctionnement du commissariat général à l’énergie atomique. Ils énumèrent entre autres son ingérence dans la gestion quotidienne du CGEA, l’obligation au commissariat de payer les quotités alors chose interdite, faire visiter le central nucléaire de manière improvisée et à des personnes inconnues, la suspension financière des partenaires NPC qui devait permettre le relancement des réacteurs pour des raisons personnelles et inconnues, bloquer les voyages des chercheurs en évitant de signer les ordres des missions, l’infiltration des membres par ses mouchards afin de bénéficier des informations sur des éventuelles réactions que peuvent faire ces agents sur son ingérence, l’alignement de 8 personnes fictives dans les listings du personnel du CGEA, l’intimidation des syndicalistes pour les empêcher d’exercer leur mission régalienne et l’audit-reglement des comptes par des agents que le ministre José MPANDA aligne et qui en sont bénéficiaires.

Dans cette pétition, les agents du CGEA interpellent le ministre à quitter toutes ces pratiques qui ne leur permettent pas un bon fonctionnement pour revenir au respect des textes qui garantissent le bon fonctionnement.
Il convient de préciser que cette pétition est signée par la majorité des agents du CGEA, par 95 signatures enregistrées, qui exigent le retour à l’ordre de la part du ministre José MPANDA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *