RDC/ Équateur : La coordination de l’Union sacrée dénonce l’installation illégale du bureau d’âge de l’assemblée provinciale

Par Chilassy Bofumbo

Dans une déclaration politique face à la situation que connaît la province de l’Equateur rendue publique ce lundi 27 septembre, les représentants des partis et personnalités politiques membres de l’Union sacrée de la nation, province de l’Equateur dénoncent ce qu’ils qualifient de l’installation illégale et de manière commando du bureau d’âge à l’assemblée provinciale facilitée par le procureur général près la cour d’appel de l’Equateur sous la bénédiction du Gouverneur BOBO BOLOKO.

« Eu égard à ce qui précède, la coordination provinciale de l’Union sacrée, dénonce l’attitude irresponsable et rebelle de l’exécutif provincial avec la complicité de six (6) députés, abusivement appelés légalistes dans leur plan machiavélique de projeter une éventuelle fermeture de l’assemblée provinciale dans le but de fragiliser le pouvoir législatif dans l’exercice de ses attributions constitutionnellement reconnues ; et de ce fait, laisser libre-cour à l’exécutif provincial qui cherche à tout prix mettre à genoux la province de l’Equateur ». Peut-on lire dans cette déclaration signée par Henri LOBONDO BOKELU président fédéral de l’UNC et coordonnateur provincial adjoint de l’USN.

Toutefois, la coordination de l’Union sacrée de la nation, province de l’Equateur sollicite l’implication personnelle du Chef de l’État dans le but de mettre fin à ce trouble et imbroglio politico-juridique que connaît la province en mettant hors état de nuire les réseaux mafieux installés tant au niveau provincial que national.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *