RDC/Falsification des cotes à l’Université Pédagogique Nationale,le recteur brandit le fouet !

La mauvaise pratique de falsifier les cotes des étudiants est de coutume dans plusieurs universités congolaises. Il en est de même à l’Université pédagogique nationale-UPN. Malheureusement, cette fois, les choses n’ont pas marché comme de coutume. Il n’est pas rare de voir un étudiant ayant échoué dans le cours d’un professeur réussir. Cette confusion est délibérément entretenue par le secrétaire du jury.D’autres étudiants qui ne participent même pas aux examens, passent d’une classe à l’autre. Les secrétaires de jury se remplissent ainsi les poches en détruisant la formation de l’élite de demain. En conséquence, ce qui se passe à l’Université pédagogique nationale du fait de quelques professeurs et chefs de travaux médiocres n’honore pas du tout la République démocratique du Congo. Dans la mesure où ils portent atteinte à la réputation de cet Alma Mater, et sapent les efforts du gouvernement de réhabiliter l’enseignement supérieur et universitaire de notre pays. Le pot aux roses Un professeur dont nous taisons le nom, est responsable de cours de management en deuxième graduat dans la faculté des sciences économiques et de gestion. Il a constaté que plus ou moins 120 étudiants ayant lamentablement échoué dans son cours, ainsi que d’autres qui n’ont pas présenté son examen, se retrouvent avec des points. Cote : satisfaction au-delà de la moyenne. Curieusement, informé de cette situation, le Département des sciences économiques et de gestion n’a même pas réagi. Ainsi, ayant horreur de la corruption, le professeur concerné a saisi le ministre en charge de l’Enseignement supérieur et universitaire. Pendant cette période, le ministre responsable de l’ESU se trouvait en mission, et son intérim était assumé par son collègue de l’Agriculture. De son côté, Ayant appris cette mauvaise nouvelle, le Recteur de l’UPN, le professeur Massamba, a piqué une forte colère. Et en bon parent, il n’a pas hésité à brandir le fouet, en prenant des mesures conservatoires en attendant le rapport final de la Commission d’enquête mise sur pied. La commission mise en place a donc pour mission de mener une enquête sérieuse sur le cas dénoncé de falsification des cotes de cours de management en deuxième graduat du Département des sciences économiques et de gestion de l’UPN. Voici les noms de personnes qui font partie de cette commission:Président: professeur Iyolo Pondo, président de l’APUPN;Secrétaire: Chef de travaux Lokadi Ngoyi, président de l’ACS.Membres:Monsieur HATATA KENIBENA de l’APATO;Monsieur LEMA NZANZA Corneille, Conseiller juridique;Professeur NDUKUMA ADJAYI KODIO, Chef de Département de Droit économique;Professeur Kabamba Mwamba, assistant du Secrétaire Général Académique. Ce comité dispose d’un délai de 7 jours pour terminer son enquête et présenter le rapport à qui de droit. Dans la foulée, le professeur Massamba a pris la courageuse décision de suspendre, conformément à l’article 95 de la loi-cadre n°14/004 du 11 février 2014, et à l’ordonnance-loi n°81-025 du 3 octobre 1991 portant organisation générale de l’Enseignement supérieur et universitaire, ainsi que d’autres lois en vigueur.Ainsi, sont suspendus de leurs fonctions au sein de la faculté des sciences économiques et de gestion, les professeurs Fumunzanza Gimwanga, Ilunga Bakajika, et Mombo Mombo. De même, les professeurs ci-après, sont suspendus de leurs fonctions de Chef de département ; de chef de département adjoint/Enseignement; de Chef de département adjoint/Recherches au sein de la faculté des sciences économiques et de gestion. Il s’agit Kibambe Mutamba, Kwangu Mufuba et de Kasongo wa Mpanga.Par contre, le Recteur a signé une autre décision portant nomination, à titre provisoire, des personnes suivantes pour exercer des fonctions au sein de la faculté des sciences économiques et de gestion. Il s’agit du Doyen: le professeur Yawidi Mayinzambi Jean-Paul; du vice-Doyen/Enseignement: le professeur Ngelinkoto Mpia; et du vice-Doyen/Recherche: le professeur Cimbela Kabongo. Enfin, le Recteur a désigné d’autres responsables au Département des sciences économiques et de gestion. Il s’agit du chef du département, le professeur Matand Twileng Alphonse; du chef du département adjoint/Enseignement, le professeur Mbenza Piotu Omer, et du chef de département adjoint/Recherche, le chef de travaux Masengo Masangu. La Résistance

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *