RDC/ FIFI MASUKA SAINI apporte son expertise lors de la 10e session de la grande commission mixte RDC-ANGOLA

Par Obed BISIDI

De son séjour à Kinshasa, la gouverneure intérimaire du Lualaba, l’honorable FIFI MASUKA a pris part à la dixième session de la grande commission mixte qui réunit la République Démocratique du Congo et la République d’Angola qui a débuté ce 27 Octobre à Kimpesky Hôtel.

Une session à laquelle plusieurs personnalités de deux pays ont pris part, le mot d’ouverture de la cérémonie a été dit par le ministre congolais de l’intégration régionale et francophonie Didier MAZENGA qui a donné la quintessence de ladite rencontre se basant sur le resserrement des rapports de coopération entre la RDC et l’Angola avant de remercier le chef de l’État Félix Antoine TSHISEKEDI qui est à la base de cette activité suite à sa visite auprès de son homologue Joao Lourenço au mois de novembre l’an dernier qui ont décidé ensemble sur une coopération franche entre les deux états.

Après le discours du ministre Didier MAZENGA, les participants à ces assises ont été répartis par groupes suivant le centre d’intérêt. Dans toutes les sous-commissions : politique et administrative, économique et financière, défense et sécurité et la sous-commission socio-culturelle. L’honorable FIFI MASUKA a eu à intervenir dans toutes ces sous-commission afin de partager son expérience étant chef de l’exécutif provincial du Lualaba ad intérim.

Se basant sur la gestion orthodoxe de la chose publique avec rigueur et sérieux, la gouverneure Fifi MASUKA a eu à partager son expérience auprès de tous les participants des deux pays à ces assises pour apporter sa pierre à cet édifice que les deux pays frères veulent construire. En avérée dans les stratégies, la gouverneure du Lualaba a fait savoir l’importance du port de l’Angola pour permettre le transport des minerais de l’Angola à travers plusieurs destinations.

La participation de Fifi MASUKA comme invitée de marque à ces assises a été bénéfique pour toutes les parties prenantes du fait que son intervention dans chaque sous-commission a apporté une connaissance et raffermi les raisons de la coopération entre la République Démocratique du Congo et l’Angola.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *