RDC/ Fifi MASUKA SAINI chez FATSHI

Par Obed BISIDI

La gouverneure interimaire du Lualaba, l’honorable FIFI MASUKA SAINI a été reçu ce jeudi 02 Décembre à la cité de l’OUA par le président de la république Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO en vue de le présenter la situation globale de la gestion de sa province.

Fidèle à la vision du Chef de l’État, la cheffe de l’exécutif provincial du Lualaba a présenté au président de la république un rapport général de l’évolution de sa province au travers différents travaux entrepris et de la politique de pilotage mise en place pour accélérer le développement du Lualaba.
Touchant différents secteurs, Fifi MASUKA SAINI a présenté à FATSHI l’évolution des travaux des infrastructures routières qui vont en bon train par la réhabilitation et la modernisation de la route de DILOLO et celle de la nationale numéro 1 qui permettront une praticabilité et un traffic fluide dans la province. Également, l’érection de l’aéroport de Kolwezi dont les travaux s’exécutent à pas géant pour permettre déjà si inauguration pour le mois de Mars de l’année 2022 qui s’annonce.

Outre les réalisations sur les infrastructures, La gouverneure Fifi MASUKA SAINI a fait part au chef de l’État de la politique de la lutte contre la fraude minière. Cette pratique qui fait perdre au trésor public des sommes importantes. Elle a rassuré le président de la république de son implication pour veiller à ce que les véhicules transporteurs des minerais ne peuvent plus échapper aux douanes. Dans sa vigilance, 17 camions cherchant à quitter la province par fraude ont été arrêtés et le dossier reste bien sous contrôle.

De la part du chef de l’État Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, Fifi MASUKA SAINI a reçu un mot d’ordre clair. Le territoire sous sa gestion doivent rayonner. Le chef de l’exécutif provincial du Lualaba tient à matérialiser la vision du chef de l’État dans l’ordre de donner une vie sociale meilleure dans tous les secteurs au peuple congolais de façon générale et en particulier à la population du Lualaba.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *