RDC/José Mpanda recruterait au sein du CGEA pour son combat politique

Par Obed BISIDI

Le mercredi 9 février dernier, des sifflets, des fanfares, des chansons et autres instruments sonores retentissaient au CGEA (Commissariat général à l’énergie atomique) pour accueillir le ministre national de la recherche scientifique et innovation technologique José Mpanda.

Une première dans l’histoire en milieu scientifique et surtout dans un centre nucléaire. « C’est du jamais vu à travers le monde qu’un centre nucléaire soit ainsi politisé. Rien de pareil n’a été enregistré depuis Mgr Luc Gilon et professeur Malu, moins encore sous Me Kamanda. » nous a confié un cadre du CGEA.

Selon les témoignages recueillis auprès des agents et cadres du CGEA, le prof Tangou et tant d’autres auraient adhéré au parti politique du ministre Mpanda. On indique même que l’adhésion serait obligatoire pour ceux qui voudraient sauver leurs familles et obtenir des avantages (promotions, missions de services).

Le fameux représentant du personnel qui a invité le ministre à participer à une assemblée générale improvisée actuellement très controversé puisque soupçonné d’entretenir la magouille et jouer sa propre carte.
« Le président Mbaki serait en plein pied dans la corruption. Il aurait trouvé une opportunité de se faire une santé financière » a affirmé un agent. Et d’ajouter  » qu’on lui aurait acheté une petite voiture et octroyé des avantages matériels au mépris des agents du CGEA et de ses collègues du syndicat. C’est aussi le cas pour son adjoint qui est avocat-fonctionnaire. C’est dans ce cadre qu’il faut comprendre que le président de la délégation syndicale s’est retrouvé membre de la commission d’audit et son adjoint avocat-fonctionnaire en mission au KATANGA.

La réalité sur terrain depuis la suspension du prof Lukanda est loin de tous les discours politiques du ministre et de ses manipulés. Il n’y a aucune innovation et aucun programme stratégique pour le redémarrage du Réacteur. Toutes les promesses ne sont que lueurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *