RDC/Kasai central/ La Police condamne la justice populaire fréquente à Kananga

Par Neville mbuyi à Kananga

La police nationale congolaise de Kananga monte au créneau pour fustiger la vendetta populaire appliquée actuellement par la population urbaine après l’attentisme du maire de la ville face à l’insécurité.

En vue de lutter contre la recrudescence de cas d’insécurité au kasai central, les autorités policières ont pensé à la création d’une unité de recherches et d’interventions criminelles dans le souci de poursuivre tous les voleurs à main armée qui déstabilisent la province .

La confirmation de la mise en place de cette nouvelle équipe de la police a été livrée à votre média par le commissaire principal Jacques Mukengeshayi qui chapote ce groupe de forces de l’ordre.

A l’encroire cette stratégie est prise pour éradiquer l’insécurité sur toute l’entendue de la province du kasai central grâce au suivi régulier que doit mener son équipe et la collaboration entre police et population.

Il a à cette occasion invité le souverain primaire à dénoncer les malfrats au lieu de les brûler avant leur audition, pratique même qu’il qualifie violation de la constitution.

Notons que la ville de Kananga enregistre actuellement plusieurs cas de la justice populaire sous l’oeil impuissant des autorités compétentes.
La police quant à elle se dit déterminée à identifier et puis arrêter tous les malfrats qui sèment la terreur en province. Ceci ressort après l’arrestation d’un chef de localité kamulumba cité parmi les voleurs comme motivateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *