RDC/Kasaï : Dieudonné Pieme de nouveau mis en cause

Par Obed BISIDI

Déchu suite à sa mauvaise gestion de la province du Kasaï, le gouverneur Dieudonné Pieme Tutotok a eu la grâce d’être réhabilité par la cour constitutionnelle et revenir de nouveau dans les affaires. Cependant, il se présente loin d’apprendre une leçon pour être dans la gestion orthodoxe de la chose publique.

Dieudonné Pieme est accusé à ce jour, par une fondation de la société civile locale avec des preuves à l’appui d’avoir privatisé la perception des taxes, impôts et redevances dus à la province du Kasaï dans un compte privé qu’il s’est ouvert à la nouvelle Equity, en ce temps là Equity BCDC. Depuis mars l’an dernier les perceptions des taxes, impôts et redevances ont été faites dans ce compte privé du gouverneur Pieme avant de procéder récemment à la restitution pour les comptes de la province à AfrilandfirstBank.

Le gouverneur Dieudonné Pieme a écrit dans sa lettre n°01/07/CAB/GP/KSAI/328/2021, au Directeur général de l’Equity sur la restriction de perception des impôts que les assujettis doivent et sa restitution pour les comptes Afriland firstBank de la province du Kasaï. Cette restitution intervient donc après une année et demi de perception dans ses comptes privés des sommes variant entre 50 et 10 millions de francs congolais par mois.

Pour ce faire, la fondation MWETU MWA KELE par le canal de son président exhorte les élus provinciaux à procéder à l’audit du gouverneur Pieme pour venir justifier ces perceptions dont il était le seul bénéficiaire au détriment de toute la province pendant toute une année.

Il convient de préciser que la perception des impôts et taxes que le gouverneur Pieme Tutokot a été bénéficiaire était d’au moins onze entreprises et sociétés entre autres les sociétés des réseaux mobiles Orange et Airtel, les brasseries Bracongo et Bralima, les sociétés BRABANTA, HT DRC INFRACO SARL, l’EDC, la REGIDESO, et autres…

Selon le président de cette société civile, il serait resté dans le compte privé du gouverneur Dieudonné Pieme ,la SNCC qui selon tous les documents en sa possession n’est pas notifiée de verser désormais ses redevances pour le compte de la province.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *