RDC/Kasaï: Envahi et acculé par les femmes kasaiennes,Dieudonné Pieme nie ses propos injurieux !

Par Eric Musuamba/JMB

Le mardi 16 février 2021 dans la salle de réunion du gouvernorat du Kasaï, la Dynamique des Femmes qui ont été frustrées par les propos  discourtois du gouverneur Pieme pour avoir réclamé le poste ministériel, et pourtant c’est leur droit le plus légitime, a été reçue par le numéro 1 de cette entité administrative.  

Au menu de cette rencontre, il était question pour le chef de l’exécutif provincial d’échanger avec les femmes sur les propos tenus par lui à leur égard et que ces dernières qualifient des propos injurieux et discourtois. Le gouverneur Pieme a tout nié et a curieusement opté pour se victimiser. Selon lui, ces propos lui ont été attribués  par les ennemis de la province. Pendant que les femmes kasaiennnes attendaient un pardon public, le gouverneur, égal à lui-même, a préféré faire la diversion devant nos mamans qui nous ont porté dans leurs ventres pendant neuf (9) mois. C’est marrant pour un homme qui se dit  d’Etat. Un comportement qui apparente à celui d’Alexis Tambwe, ancien président du sénat qui n’a jamais demandé jusqu’alors à son collègue Bijoux Goya.

S’agissant de la revendication des femmes pour leur représentativité au sein du nouveau gouvernement provincial, le gouverneur Pieme a dit  aux femmes qu’il va rencontrer le président de l’assemblée provinciale pour en discuter. Il a par la même occasion promis aux femmes des postes attachés à son cabinet notamment le chargé des missions et chargé des droits de l’homme, à en croire Philomène Muamba l’une des femmes de cette délégation. Mais, les femmes tiennent toujours à leur revendication d’arracher un poste ministériel, a-t-elle conclue devant la presse.

Pour rappel, le gouverneur Dieudonné Pieme a publié un nouveau gouvernement de 7 ministres  dont 6 ministres du PPRD, son parti cher et 1 ministre de l’UDPS. Comble de malheur, dans ce gouvernement, aucune femme comme il fallait s’y attendre. Tout le monde a crié au scandale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *