RDC/Kasaï : la cité de Mweka menacée par les têtes d’érosions

Par Trezeguet Gustave Kabeya Kwitu

L’un des grands et beaux Territoires de l’ancien Kasaï Occidental, Mweka n’a plus sa beauté d’antan.
Presque beaucoup des sites touristiques de cet espace disparaissent pendant que d’autres perdent leur identité.

Si l’aérodrome n’est pas loin de se confondre à une savane, la gare SNCC elle est déjà confondue à une forêt.
Il faut ajouter à ce malheur,les têtes d’érosions qui envahissent les grandes artères du chef lieu du royaume Kuba, la plus remarquable est celle située sur la Route Nationale No 1 dans le quartier ville, à moins de 35 m du bureau de l’antenne CENI/Mweka.Il faut compter 200m pour trouver une autre sur la même voie publique ,l’unique qui conduit vers Ilebo voisin. La gare SNCC n’est en reste, 3 grandes têtes d’érosions sont au rendez-vous,à moins de 30m du rail.
La résidence du grand chef est quant à elle bon enfant devant la menace qui la vise et qui a réussi à faire disparaitre sur la carte géographique de la cité l’avenue qui mène vers la cathédrale St Martin.
Celle qui nous fait parler en ce jour, monte sans conseils de la rivière Bitanda pour les habitués de ce coin, vers le Camp SNCC où la dernière maison est à 25m et se dirige vers le bureau du service de paie des agents SNCC et le foyer social de cette même société.
La population très affaiblie par ces menaces difficiles à atténuer, lance un cri d’alarme aux autorités à tous les niveaux afin d’envisager des solutions durables et appropriées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *