RDC/Kasaï/Malgré les assurances données à Kinshasa,Dieudonné Pieme, un gouverneur hypocrite !

Par JMB

L’on se rappelle qu’au terme des travaux de la septième conférence des gouverneurs de provinces tenue à Kinshasa du 28 au 29 décembre 2020, ces derniers avaient, par une motion, rassuré le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, que ses instructions seront exécutées sans faille, respectées mais surtout relayées dans leurs différentes entités. Ils avaient dans la foulée pris l’engagement de travailler en harmonie avec le gouvernement central, cela en faveur de la vision du président de la République, et exprimé la nécessité de soutenir l’Union Sacrée de la Nation prônée par le président de la République. Ces assises avaient pour thème central: “la gouvernance des provinces dans l’environnement démocratique actuel: défis et opportunité”.
Hélas, certains gouverneurs, une fois quitté la capitale, ne s’en tiennent plutôt qu’aux directives de leurs partis politiques membres du Front commun pour le Congo. Ils ont dit soutenir l’Union Sacrée de la nation du bout des lèvres, et non du fond de leurs cœurs. Tel est, entre autres, le cas de l’actuel gouverneur de la province du Kasaï, Dieudonne Pieme Tutokot en place depuis mai 2019.

Un nouveau gouvernement dominé par le PPRD

On en veut notamment pour preuve, l’arrêté signé le samedi 30 janvier 2021 à Tshikapa, au terme duquel a rendu publics les noms des ministres provinciaux de son gouvernement remanié. Pour l’essentiel, Dieudonné Pieme a réduit la taille de son gouvernement de dix à sept ministres. Contrairement à ce que l’on s’y attendait, la nouvelle équipe ministérielle est dominée par des cadres venus du PPRD, son parti d’origine. L’on note l’absence totale des femmes, et surtout des ministres venus de l’Union Sacrée de la Nation.Bref,Pieme a roulé le chef de l’État!Pour les observateurs, Dieudonné Pieme n’a pas du tout respecté l’engagement pris à Kinshasa de soutenir la vision du chef de l’Etat. Il a agi en tenant uniquement compte des directives de son autorité morale.
Ce gouvernement formé un mois après la dissolution du précédent, avait donné lieu, on le sait, à d’âpres discussions entre l’assemblée provinciale et le chef de l’exécutif provincial. Ce dernier tenait à ramener le nombre des ministres à huit contrairement à six membres comme fixé dans le budget exercice 2021. Même ici, le gouverneur ne se conforme pas à ce qu’il a mentionné dans son édit provincial. Dieudonné Pieme disait vouloir répondre aux exigences de géopolitique. Au regard de la structure actuelle de ce gouvernement, l’on constate très vite que même cette géopolitique n’est pas du tout prise en compte.
Il sied de signaler que le Kasaï est, depuis 2015, une nouvelle province issue de l’éclatement de la province du Kasaï-Occidental. Il se situe au centre du pays sur la rivière Kasaï. Placée au centre-ouest du pays, elle est limitrophe de 6 provinces congolaises et d’une province angolaise au sud. Enfin, elle est divisée en une ville et cinq territoires: Dekese, Ilebo, Kamonia, Luebo, Mweka.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *