RDC/Kasaï/Mweka:Le comité d’évacuateurs des produits agricoles, CEPA de Kakenge a échangé avec les autorités politico-administratives sur la problématique de hausse de prix des denrées alimentaires

Par Franck Tshilomba

Plus de 3 mois maintenant, la population de la cité de Kakenge passe une période de vaches maigres liée à la hausse de prix des produits vivrièrs.Cette population a connu des atrocités dûes au phénomène Kamuina Nsapu en mi-janvier 2018 entre le peuple KUBA et celui de KETE suite au conflit foncier.

Les produits agricoles augmentent de prix en particulier ,le maïs, le haricot, le riz et tant d’autres suite à l’assistance de plusieurs services humanitaires qui, du jour le jour ont rendus paresseuse la population riveraine de cette contrée Nord-est du territoire de Mweka.

Rappelons que le haricot se vend actuellement à 1500fc Gobelet au lieu de 750fc, et un méka de maïs se vend à 1000 fc au lieu de 600fc.

Au cours des échanges, le Comité d’Evacuateurs des Produits Agricoles, CEPA de Kakenge sollicite l’implication des autorités politico-administratives du territoire de Mweka pour leur permettre de bénéficier dans leurs activités.

Notons que dans le chef lieu du territoire de Mweka au Kasaï, un méka de maïs se vend à 600fc et à Bakuakenge vers Kananga à 700fc pendant qu’à Kakenge un méka se vend à 1000fc, chose qui remet en cause les activités des opérateurs économiques de Kakenge

Il y a lieu de dire que, ce comité s’est engagé à sensibiliser la population pour accompagner des autorités politico-administratives tout en demandant à la population de ne plus augmenter le prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *