RDC/La Tshopo s’organise en »Alternative Tshopo »

Par Jacques Kalokola

Les ressortissants de la province de laTshopo viennent d’initier une structure dénommée  » Forces Alternatives pour le renouveau de la Tshopo » afin de mettre les fils et les filles de la Tshopo ensemble. Une rencontre a eu lieu ce lundi 18 janvier à l’espace Adeliz dans la commune de Kasa vubu.
Dans son intervention, l’un des initiateurs de cette structure, Christian Ombilingo, a donné les grandes lignes de cette structure qui se veut un lieu d’échanges pour le bien être de la plus grande province à titre de superficie et qui a du mal à décoller faute de cohésion et d’attente entre les responsables de cette province.

Le respect des autorités de la province

Dans la série des interventions, l’on a retenu que cette structure va prendre tous les avis et considérations des uns et des autres à mettre ensemble,en considérant chacun selon ses tendances politiques. Me Étienne Kalokola a insisté sur le fait qu’il faut organiser les choses selon les territoires. Pour Me Chrétien Bisosa, le décollage de cette jeune province passe aussi par le respect des autorités provinciales et nationales de la Tshopo. Ce qui n’arrange pas les choses entre les frères et soeurs de cette province qui ne sont pas généralement en accord et ne s’admirent pas. Parmi les initiateurs, on a noté la présence de Christian Ombilingo, Me Padou Bonolinoli, Pie Roger Mandela, Samuel Ombilingo, et autres.
In fine, une équipe va se mettre au travail pour un memo sur ce que les tshopolaises et tshopolais pensent de l’actuelle Union Sacrée, en particulier, et de la res publica , en générale. L’ambassadeur de la paix, Christian Ombilingo , qui se veut rassembleur et avec un langage très convivial, a repris les trois mobiles de cette structure:  » Unité, paix et lutte contre les anti valeurs ». 7 territoires ont pris part à l’élaboration de ce document. Sur ce, une lecture a été faite pour appréciation de l’assistance. Ce document sera donc déposé au Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, comme mémo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *