RDC/Le 15 février: Selon un membre de l’UNC , Vital Kamerhe va bientôt recouvrer la liberté

Par Souza N.

Après plus de 5 mois de suspension, le procès en appel de Vital Kamerhe, ancien directeur de cabinet du chef de l’Etat, détenu dans le cadre du dossier dit des 100 jours, va reprendre le 15 février 2021 à la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe.

Condamné, au premier degré, à 20 ans de prison, assortis de plusieurs restrictions, à cause du détournement de fonds destinés à l’achat de  maisons préfabriquées pour le compte des militaires, en même temps que l’homme d’affaires libanais Samih Jammal, le président de l’Union pour la Nation Congolaise –UNC- continue de clamer son innocence. Il se dit très disposé à le démontrer, une fois de plus, au cours de ce procès.

Sur le plan politique, l’on sait que Vital Kamerhe est resté fidèle au chef de l’Etat, Félix Tshisekedi. Pour cela, son parti, l’UNC, a adhéré sans hésiter le moins du monde, à l’Union sacrée de la nation prônée par le président de la République. L’on espère donc que ce procès en appel conduira à sa libération,nous dit un membre de l’UNC..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *