RDC/Lomami:Les infirmiers et personnel administratif de la santé durcissent leur grève à Kabinda

Par Johnny Kasongo Kasongo

Les infirmiers ont décidé de durcir leur mouvement de grève dans de nombreuses structures sanitaires de la ville héroïque de Kabinda constate ce mardi un reporter de votre medias préféré.

Ces hommes et femmes en blouses blanches conditionnent la reprise des soins médicaux par l’amélioration de leurs conditions de vie telle que promise par le gouvernement congolais. Par ailleurs, Ils dénoncent le salaire de misère et la disparité salariale jugée criante entre eux et les médecins.   Des malades, venus ce mardi matin pour leur consultation, ont confirmé l’effectivité de cet arrêt de travail. Ces agents de l’hôpital sont déçus de constater que leurs préoccupations et autres conditions professionnelles demeurent précaires. Ils s’estiment que le gros de travail dans les hôpitaux est effectué par eux. 

Ils décident de ne pas reprendre le travail si une solution n’est pas trouvée.

Le président du syndicat national des professionnels de santé  maîtrise et docteur à thèse en Sciences de Santé de la province de Lomami (SYNAPMS), ANDRÉ ESHIBA KASONGO se félicite de la première journée de la grève « sèche ». Il révèle que le mot d’ordre a été respecté par les professionnels de santé.

Le SYNAPMS sollicite l’implication de l’exécutif provincial afin qu’une  suite favorable soit réservée à leurs revendications. Il fonde également sa conviction dans l’objectif sanitaire du Président Tshisekedi qui fait de la couverture sanitaire universelle, un des axes prioritaires de son quinquennat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *