RDC/Malgré sa jeunesse et son ambition légitime.Le sénateur Guy Loando ne travaille que pour la réduction de la pauvreté qui bat son plein en RDC

Par JMB

Il est rare, depuis l’accession de notre pays à l’indépendance, de voir un jeune mettre ses moyens au service de la cause sociale de ses compatriotes. Nombre de ceux qui ont accumulé des richesses en République démocratique du Congo, semblent ne jamais prendre conscience de la situation exécrable dans laquelle vivent d’importantes couches de la population. Ils préfèrent se pavaner à bord de belles voitures dans des quartiers et villes où la misère se vit au quotidien, et où aucun espoir de voir cette situation changer ne pointe à l’horizon. C’est ainsi que conscient des valeurs chrétiennes lui inculquées par ses parents, il avait décidé, en compagnie de son épouse, de mettre sur pied une structure au travers de laquelle ils allaient travailler pour contribuer à l’amélioration, autant que faire se peut, des conditions de vie de la population.
C’est dans ces conditions que verra le jour la Fondation Widal, officiellement dénommée WIDAL FONDATION. Par le biais de cette structure créée en compagnie de son épouse, Déborah Linda Loando, Guy Loando Mboyo, avocat, utilise les moyens que lui procurent ses multiples activités à la fois d’avocat et d’administrateur d’entreprises privées de niveau national et international, pour mener d’intenses activités sociales aussi bien dans la ville de Kinshasa, dans la province de la Tshuapa dont il est oriiginaire, et depuis peu, dans le Grand Equateur. Il envisage même de les étendre sur l’ensemble du territoire national. Il combine ces activités avec son mandat de sénateur élu depuis 2019 de la province de la Tshuapa.
La Fondation Widal a pour mission de contribuer à réduire la pauvreté des habitants de la province de Tshuapa en particulier, de Kinshasa et des autres provinces en République Démocratique du Congo en général. Et dans le souci de participer à l’émergence de la dignité humaine et de promouvoir l’excellence au sein de la population congolaise, la Fondation Widal poursuit des objectifs ci-après : promouvoir un modèle de développement économique prônant la sécurité alimentaire ; garantir à ses membres l’amélioration de l’accès aux soins de santé appropriés pour promouvoir le bien être en général ; offrir aux jeunes désœuvrés un encadrement et une formation professionnelle ; protéger et défendre les droits fondamentaux des enfants et des femmes en situation de fragilité ; assurer des subventions aux œuvres sociales notamment celles en faveur de la formation afin de favoriser l’autonomie financière ; et enfin, changer les mentalités de la jeunesse congolaise en transmettant des valeurs d’entrepreunariat.
Des activités saluées par les bénéficiaires.
Au nombre des activités menées jusqu’à présent, l’on compte la mise en place du projet Aquatap visant à faciliter un meilleur accès à l’eau potable aux habitants des milieux ruraux. Pour la Tshuapa, il est prévu l’installation de 20 points d’eau dont chacun d’eux va desservir 200 000 personnes, soit une population cible de 4 millions d’habitants. Un accord a été signé le mardi 16 juillet 2019 à Kinshasa, dans lequel le joueur de basket-ball congolais Dikembe Mutombo a répondu à l’appel de Guy Loando Mboyo afin de conjuguer leurs efforts pour améliorer les conditions de vie dans notre pays. Il y a aussi la Bourse Pierre Mboyo Loando : Le vendredi 8 novembre 2019, dans la commune de Gombe à Kinshasa, le sénateur Guy Loando Mboyo a lancé la bourse «Pierre Mboyo Loando » (le nom de son défunt père) pour encourager les meilleurs étudiants de la province de la Tshuapa, en leur remettant une bourse. L’on compte aussi le soutien à la riposte du COVID-19. A cet effet, le sénateur Guy Loando Mboyo a remis au virologue Jean-Jacques Muyembe un don de la Fondation Widal d’une ambulance.
Durant la période de la pandémie de Covid-19, la Fondation Widal a participé à sa riposte en République Démocratique du Congo. Le 16 mai 2020, un lot de 50 000 masques de protection, et une ambulance, don de sa fondation, ont été remis à la province de l’Equateur. Enfin, l’on peut signaler l’Université Widal du Congo dont les activités ont été lancées le jeudi 15 octobre 2020 avec deux campus universitaire à Mbandaka dans la province de l’Equateur et dans le territoire de Bokungu, en province de la Tshuapa.
Avec toutes ces réalisations, et bien d’autres à caractère politique, sportif et social, la Fondation Widal ne s’assigne que la mission noble, celle de travailler pour faire renaître un pays qui a longtemps sombré dans le gouffre. Et dont les populations à mieux-être qui ne peut venir aussi que des hommes de bonne volonté de la trempe du sénateur Guy Loando. Le jeune sénateur plein de sagesse et intelligence répond au cri du chef de l’État.Le peuple d’abord est le seul principe de Félix Antoine Tshisekedi que Guy Loando exécute dans la même logique que le fils du feu Tshitshi,le père de la démocratie.A cela, nul ne peut lui jeter la pierre. Il n’ya que ceux qui ont d’autres visées dans la tête qui pourraient lui reprocher de nourrir de nobles ambitions pour la RDC et son peuple

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *