RDC/Modeste Bahati, probable candidat à la présidentielle de 2023 !

Par JMB

Qu’on l’accepte ou non, Modeste Bahati Lukwebo, actuel président du Sénat, compte parmi les acteurs politiques les plus en vue de la RDC. Celui que l’on a considéré, dans notre pays, comme l’éternel président de la société civile du Congo, a pris une part active à tous les forums nationaux et internationaux visant à résoudre des problèmes résultant des conflits armés qui ont déchiré le Congo, et à restaurer la démocratie.
Depuis lors, les diverses fonctions ministérielles qu’il a exercées, lui ont donné la possibilité d’amasser de l’argent et de monter des affaires qui prospèrent sur le sol congolais, surtout à Kinshasa et dans la partie Est du pays. Au point qu’alors cadre du PPRD, rien ne pouvait se faire sans lui. C’est ainsi que déçu de n’avoir pas bénéficié des faveurs dues à son envergure position politique, il quitta ce parti pour rejoindre le groupe des G7. L’autorité morale du PPRD ayant senti le danger, fait tout pour le rappeler dans son giron et lui confier d’importants postes ministériels. On le verra ainsi tour à tour aux ministères du Budget, de l’Economie nationale, de l’Emploi, Travail et prévoyance sociale. Il dirigera même la société nationale d’assurances en qualité de Directeur général. Mais, décidé à parler sur le même pied d’égalité que les autres, il va mettre sur pied une formation politique ayant pignon sur rue, l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo-AFDC. Le parti est devenu, à ce jour, une référence pour bon nombre d’organisations politiques de la RDC. Sur le plan d’organisation et d’implantation, l’AFDC dispose d’une structure organisationnelle et fonctionnelle efficace et fiable qui lui permet de communiquer et de coordonner ses activités politiques de la base au sommet sur base des mécanismes statutaires et modernes appropriés. L’AFDC est implantée à travers toutes les 26 provinces de la RDC. Cette présence est remarquable à travers les chefs-lieux desdites province, les villes, les territoires, les secteurs, les groupements, les chefferies et villages.
Un redoutable challenger
Hissé au niveau élevé du numéro deux de la hiérarchie politique de la RDC, après avoir abandonné le président sortant qui redoutait la concurrence, Modeste Bahati se serait vu pousser des ailes au point de vouloir briguer en 2023 le poste de président de la République. A en croire des sources concordantes, son parti se préparerait sérieusement à cette échéance capitale.
En d’autres termes, après avoir occupé des fonctions ministérielles et de mandataire, Modeste Bahati Lukwebo, aujourd’hui à la tête d’un groupe de sociétés, doublé de professeur d’université, viserait à présent le sommet de l’Etat. En réalité, personne ne pourrait le lui reprocher conformément à la Constitution, et pour suivre la mode actuelle, d’autant qu’il est de père et de mère congolais. Cependant, devenu un gros caïman dans le marigot politique congolais, d’autres reptiles qui se meuvent dans le même espace vont-ils lui laisser faire? Telle est la question, à laquelle nul ne peut répondre pour le moment. Affaire à suivre donc !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *