RDC/ Tanganyika : intronisation de 11 chefs de groupement à l’issue d’une consultation publique

Par PAUL ILUNGA Boniface.

Après plusieurs mois des conflits des soultanats entre chefs de groupements, nombreux entre eux viennent d’être investis dans onzes groupements du territoire de MOBA, grâce aux consultations entre communautés ayant débutées le 30 septembre au 05 Octobre 2021 au terrain de football Monsieur Mulolwa à Moba-kirungu. Celà, après avoir retracé la généalogie familiale de soultanat dans chaque groupement.

Ce dialogue populaire était tenu sous la médiation d’une commission provinciale de régulation des conflits. Composé du conseiller de gouverneur ai. SAMBA KAYABALA Moni en charge des affaires coutumières, du conseiller du ministre provincial de l’interieur en charge des affaires coutumières, du chef de division des affaires coutumières et de cinqs chefs coutumiers issus des cinqs territoires de la province.

Après consultation, la commission a désigné un chef pour tous les onze groupements du territoire de MOBA et cela en tenant compte des avis de chaque partie prénante à ce dialogue.
Ils sont donc désignés respectivement chefs des groupements:
1) Monsieur KISOMPO Laurent chef de groupement de la chéfferie Kasambala;
2) Monsieur MITENGE a été choisi chef de groupement Kayabala;
3) Monsieur FUNGWA MWANGO Papy chef du groupement Mpala;
4) Monsieur MUYUYU NSENGA cef du groupement Muliro faisant frontière avec la République de Zambie;
5) Monsieur Katele MANDA chef du groupement Katele;
6) Monsieur MAKANTA chef du groupement Kanvukwa;
7) Monsieur PWETO Kipupula chef du groupement Kalinde;
8) Monsieur MUSHOTA KYOMBA Médard chef de groupement Ningila;
9) Monsieur KAKWALE Jules chef du groupement Mutambala;
10) Monsieur KASONGO LUKUSHA chef de groupement Kamena;
11) Enfin, Monsieur KAPUTA Jean chef du groupement MUTONUA.

À titre de rappel, il nous faut retenir que depuis que la province du Tanganyika a connu le conflit intercommunautaire en 2016 dont le territoire de Moba était impacté par les traces negatifs de ce conflit tribal, beaucoup des localités, chéfféries, villages et goupements ont subi la rigeur sur tous les plans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *