RDC/ Une nouvelle politique foncière mise en place par la CONAREF dans les affaires foncières

Par Obed BISIDI

La République Démocratique du Congo vient à ce jour d’être doté d’un nouveau document de politique foncière. C’est le résultat au sortir d’un atelier national de validation du document de politique foncière tenu du lundi 15 à ce mercredi 17 Novembre au chapiteau de l’hôtel Pullman à Kinshasa Gombe.

Vieille de près de 5 décennies, la loi foncière congolaise méritait d’être réformée. Après tout ce temps, plusieurs problèmes fonciers se sont posés à travers la république. Faire l’étude et trouver une solution à ces problèmes qui au fil du temps avec plusieurs réalités qui ont changé suite au temps a fait que le ministère des affaires foncières que patronne le ministre Aimé MOLENDO SAKOMBI par la Commission Nationale de la Réforme Foncière (CONAREF) a organisé ces assises de trois jours pour la validation d’un document de politique foncière auquel la république toute entière est bénéficiaire.

Ouvert lundi 15 Novembre au chapiteau du Pullman Hôtel par le ministre Aimé MOLENDO SAKOMBI, l’atelier national de validation du document de politique foncière a connu la participation de différente représentativité notamment les autorités politiques de la république, les autorités coutumières, les représentations des différentes couches de la population à l’instar des autochtones et des pygmées venues de toutes les provinces de la RDC ainsi que des experts internes de la CONAREF, de l’ONU habitat comme partenaire ainsi que la FONAREDD pour discuter ensemble sur ce que doit être le nouveau document de politique foncière nationale.

Au cours de cet atelier, les travaux de validation du document de politique foncière ont été répartis en thématique par groupe afin de faire des études minutieuses pour apporter une solution aguerrie pour la réforme foncière nationale. Au total, neuf groupes composés chacun par différentes catégories des participants à cet atelier ont eu à traiter sur la thématique particulière précise leur est dévolue et ont abouti enfin à des conclusions qui ont dans l’ensemble fait le contenu de nouveau document de politique foncière nationale que la république attendait.

Arriver au troisième jour prévu pour la clôture des assises, l’exposition des résolutions des études de chaque groupe a fait sujet de certains amendements pour permettre à ce que le nouveau document de politique foncière puisse porter un contenu qui traite sur toutes les préoccupations liées à la terre congolaise en vue d’assurer la paix et l’unité du peuple.
Après cette étape d’exposition suivie de quelques amendements, l’ensemble des résolutions requises par les groupes qui ont en profondeur travailler au cours de cet atelier, l’adoption à l’unanimité des participants de ce document de politique foncière a été faite.

Trois jours durant d’intense travail dans le souci de doter le Congo d’une bonne réforme foncière qui balaye tous les problèmes fonciers, l’atelier national de validation du document de politique foncière a été clôturé par les mots de la fin ténus tour à tour par le Consultant-Coordonnateur de la Commission Nationale de la Réforme Foncière (CONAREF) Dieudonné NGWASI AKILIMALI, du représentant de l’Onu-habitat, de l’ambassadeur du Pays-Bas présent à ce dernier jour de validation de ce document de politique foncière, du représentant des participants à ces assises et enfin du ministre des affaires foncières Aimé MOLENDO SAKOMBI.

Il convient cependant de préciser qu’à la clôture de cet atelier de validation du document de politique foncière nationale que le Congo est doté, le ministre Aimé MOLENDO a rassuré que ce document sera soumis au conseil des ministres où son traitement final et son approbation le permettra d’être dorénavant mis en vigueur. Après près de cinquante ans, la république démocratique du Congo a désormais un nouveau document de politique foncière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *