RDC/ Alerte : L’YMCA-YWCA/RDC lance l’appel à la vigilance et à la bonne connaissance des faits à la justice et la presse sur le dossier Jimmy MATULU

Par Obed BISIDI

Le communiqué de l’alerte lancé par l’ASBL YMCA-YWCA à l’appareil judiciaire de la république démocratique du Congo et à tous les organes de la presse concernés ou ayant un regard particulier sur l’affaire judiciaire sur monsieur Jimmy MATULU MWANA KIPONGA tient à signaler un oeil dormant de la justice congolaise sur l’incarcération de ce dernier.

l’ASBL YMCA-YWCA RDC de par son fonctionnement partant des lois de la république qui régissent et définissent les associations lui permet un fonctionnement en assemblée générale comme étant l’organe délibérant, a vu le report de son assemblée générale prévue pour la période du 18 au 24 Octobre dernier suite à l’instruction du premier ministre Jean Michel SAMA LUKONDE. Malgré cela rien n’a empêché à ce qu’une mise au point où l’alerte soit lancé sur l’affaire de Jimmy MATULU qui bénéficie à ce jour d’une liberté provisoire après une affaire à la justice qui la lie à une megestion de L’YMCA-YWCA RDC.

Le sieur Jimmy MATULU autre fois arrêté pour un détournement, a bénéficié d’une liberté sans raison valable en 2017. De nouveau accusé avec des preuves irréfutables de la megestion et malversation du patrimoine et des deniers de L’YMCA-YWCA RDC, après juste deux mois et dix jours d’incarcération au Centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa, CPRK (ex prison MAKALA ), il jouit à ce jour d’une liberté provisoire sous prétexte pour des raisons de santé.

Dans une peur d’éventuelle que le cas de 2017 soit répété et suite à des racontars de certains organes de la presse, L’YMCA-YWCA RDC appelle la justice congolaise à plus de vigilance pour assurer le bon fonctionnement de l’État de droit prôné et demande à la presse au besoin de véhiculer une information filtrée à la source de toujours veiller à diffuser des faits qu’elle tirera de L’YMCA-YWCA RDC qui reste ouvert et disponible.

Pour le gouverne, le sieur Jimmy MATULU MWANA KIPONGA a été accusé de sa gestion de L’YMCA-YWCA RDC des faits telsques violations récurrentes et criantes des statuts de l’association, de la mauvaise gouvernance, de la détention illégale et dans un lieu inconnu de 80 certificats de l’association, de la spoliation du patrimoine immobilier de l’association dans les provinces du Kongo-central et Kinshasa allant à plus de 117 maisons et villas et détournement des fonds des salaires dûs aux travailleurs de l’association.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *