RDC/ Bref séjour de TSHISEKEDI à LOMAMI, une déception totale dans le chef de la population

Par Johnny KASONGO KASONGO

Le chef de l’Etat congolais, Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO a fait un simple aller-retour Mbuji-Mayi Kabinda ce mardi 28 décembre 2021 dans le cadre de sa tournée dans l’espace grand Kasaï. Arrivé à 21 Heures 14 minutes, le Président de la République est reparti 3 heures plus tard soit à 00Heures 4 minutes confirment les confrères de Radio Télévision Veritas Kabinda.

Après son discours d’environ 20 minutes, le Président de l’Union Africaine et Président de la RDC a reçu et s’est entretenu dans sa résidence temporaire pendant une demi-heure en premier l’évêque Diocésain de Kabinda, son Excellence Mgr Félicien NTAMBUE KASEMBE. Ici, les majeurs défis de la province de Lomami sont passés au peigne fin entre le père Evêque diocésain et le chef de l’Etat congolais. Les chefs coutumiers de Basongye, Luba, In Kanitshin et Kanyok ; le cadre de concertation de la société civile, la Fédération UDPS LOMAMI 1 et le conseil provincial de la jeunesse de Lomami ont été également reçus et leurs mémorandums déposés.

Des excuses vers la lutte contre les rebellions qui sévissent à l’Est du pays en soutenant les FARDC, de la reconnaissance de la misère du peuple vers des voyages à l’union africaine, du développement dans les 145 territoires du pays sur le programme de financement en deux tranches de 10 millions de dollars américains par territoire, de la construction des barrages hydroélectriques vers l’eau potable, de l’éducation des filles vers la couverture santé universelle ; du projet Tshilejelu et du programme 100 jours telle est la substance que nous puissions dégager du discours du chef de l’Etat congolais.
« Nous sommes très fâchés, on voulait voir in live le chef de l’Etat mais on l’amène la nuit et il rentre la nuit c’est une déception, nous ne sommes pas considérés. Nous invitons les chefs coutumiers et la société civile à organiser une marche de protestation contre ce bref séjour du chef de l’état » s’indigne à la Radio Veritas Evariste KINGOMBE KISHIKO de la section droits de l’homme de la commission justice et paix du diocèse de Kabinda.

Selon les sources proches de la présidence de la République, le Chef de l’Etat serait rentré très fâché parce que le protocole d’Etat l’aurait détourné l’itinéraire en l’orientant vers un tronçon long menant vers Ngandajika alors qu’il devrait normalement passer par Katanda-Kumba et Nvunayi.
Il faut noter que le cortège de Félix Tshisekedi a parcouru un tronçon de calvaire qui part de Mbujimayi en passant par Ngandajika Munyengie pour atteindre Kabinda.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *