RDC/Chasse à l’homme ? Zoé Kabila débarqué de l’avion et convoqué à l’ANR !

Par Pius Romain Rolland Ngoie

C’est du moins la nouvelle qui est tombée dans notre rédaction, le débarquement de l’honorable Zoé Kabila à bord de SAA en partance pour l’Afrique du Sud.

La nouvelle a circulé comme une éclaire de lumière au point de choquer certaines sensibilités qui s’interrogent : jusqu’où va le régime de Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi ?

En quoi le débarquement ou l’arrestation de l’ancien Gouverneur de Tanganyika apporterait dans l’assiette des congolais?

Aux dernières nouvelles, le jeune frère de Joseph Kabila serait convoqué à l’Agence Nationale de Renseignements, ANR, avons nous appris des sources crédibles.

Une autre source nous apprend que Zoé Kabila serait l’objet d’un complot qui impliquerait les ministres provinciaux de sa province, le Tanganyika dans le but de le noyer faussement à la Cour de cassation. Il s’agirait des ministres de l’intérieur, des finances qui seraient déjà invités à Kinshasa quant à ce.

Cependant, l’acharnement contre certains dignitaires de l’ancien régime cache une grande forêt, dont le régime seul maîtrise les arbres, les herbes, les troncs et racines.

Tenez! Au lieu de se focaliser sur l’organisation des élections d’ici décembre 2023, le régime met son énergie dans la déstabilisation des institutions au mobile de repousser les élections, avons nous appris, et se maintenir un peu plus au pouvoir étant donné son bilan largement négatif.

Les congolais attendent des élections ; du social point et trait et de l’amélioration des conditions de vie.

Les arrestations des uns des autres n’intéressent nullement les congolais.

D’ailleurs, il y a eu plusieurs arrestations aux fins de scandales financiers phénoménaux dont certains sont en liberté, sans que le social des congolais ne puisse changer.

Se cacher derrière le prétendu coup d’Etat est une diversion et distraction à détourner les congolais de l’essentiel.

Si menace de coup d’État il y a, pourquoi nous produire autant de spectacles en pleine enquête contre François Beya, un haut fonctionnaire de la République ? Y avait-il nécessité d’alerter l’opinion nationale sur un coup d’Etat vrai et/ou faux?

En somme, ce spectacle que nous offre les dirigeants actuels n’intéresse pas les congolais. Ces derniers leurs yeux sont braqués à l’organisation des élections.

Le coup d’État est interdit dans nos lois. Ces dernières confèrent l’exercice du pouvoir par la voie des urnes.

A toute fin utile, les congolais attendent seulement les élections pas autre choses. Aucune arrestation ou emprisonnement de l’un ou l’autre changerait l’assiette d’un congolais.

On doit laisser de distraire les congolais avec les scandales et autre détournement à grande échelle. Le débarquement de l’honorable Zoé Kabila à bord de SAA est un manque à faire et vouloir d’attirer la sympathie d’un peuple qui s’interroge sur son lendemain obscure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *