RDC/CNSS:Agnès Mwad victime de la diabolisation !

Par la rédaction

Dans toutes les entreprises où les inspecteurs des finances effectuent des audits, rien ne peut circuler avant la fin de ce travail qui se fait d’ailleurs en vase clos. Des dispositions sont généralement prises pour éviter toute fuite des informations relatives aux éléments découverts pendant l’audit. C’est seulement après ce travail, et la remise du rapport final que l’on apprend des bribes d’informations sur ce qui s’est passé réellement dans les entreprises auditées.

Tel n’est pas le cas de la Caisse nationale de sécurité sociale –CNSS- où des enquêteurs de l’Inspection générale des finances –IGF- sont en mission depuis quelques semaines. Pendant que ces inspecteurs de l’IGF sont à pied d’œuvre, et que le rapport final n’est pas élaboré et remis à qui de droit, des personnes mal intentionnées se permettent déjà de distiller des contrevérités au sein de l’opinion publique. Les réseaux sociaux sont évidemment abondamment utilisés pour publier des rumeurs qui n’ont aucun fondement sérieux. L’on fait état de détournement des fonds au sein de cette entreprise publique sans que cette information soit étayée par des preuves palpables.

La Direction générale trainée dans la boue

Dans leurs élucubrations, les commanditaires de ces écrits malveillants qui n’ont pour finalité que de trainer dans la boue Agnès Mwad et d’autres membres du Comité de gestion, ne s’accrochent qu’aux prestations sociales. Oubliant que la Direction de la CNSS est allée au-delà en ajoutant les allocations familiales, le carnet de santé de la mère et de l’enfant et ce que la CNSS paie aux affiliés va au-delà du SMIG en vigueur dans notre pays.

D’autre part, pendant que l’IGF a reçu mission d’auditer les entreprises du portefeuille de l’Etat, l’on ne s’explique pas que l’on s’accroche  à tout prix à la seule CNSS. Cette manière d’agir traduit la  volonté des oiseaux de mauvais augure tapis l’ombre, de ternir l’image de la CNSS qui a été retenue parmi les «Meilleures entreprises du portefeuille de l’Etat en 2020». Et dont la gestion du secteur de sécurité sociale a fait que la CNSS  ait été choisie pour abriter, pendant trois ans, le siège de l’Afrique centrale du bureau de BLAISAC.

Pourtant, depuis le début de leur audit, la Direction générale a mis à la disposition des enquêteurs, toutes les pièces comptables  d’autant qu’elle demeure convaincue que le travail de l’Inspection générale des finances entre dans le cadre normal du contrôle des entreprises de l’Etat. Les inspecteurs de l’IGF avouent d’ailleurs qu’ils travaillent dans un climat de sérénité. Et que toutes les portes leur sont largement ouvertes.

La Direction générale de la CNSS n’a jamais failli à sa mission, celle de la prise en charge de tous les retraités et rentiers du pays. La Caisse nationale de Sécurité sociale répond aux préoccupations des employeurs et travailleurs congolais qui ont placé leur en elle. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *