RDC/ Dans l’attente de 16 jours d’activisme féminin, Awa Ndiaye Seck se lève première et s’engage contre les violences faites à la femme

Par Nenette Ngendo

Madame Awa Seck a été l’invitée d’honneur à la conférence de presse des Nations-Unies du mercredi 17 novembre 2021, conférence qu’a animée, comme d’habitude, Mathias Gillmann, Porte-parole civil de la Monusco.

La Représentante pays de l’Onu Femmes en République Démocratique du Congo était porteuse de l’annonce relative aux 16 jours d’activisme dont la campagne commence le 25 novembre courant, date représentative de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard de la femme et de la jeune fille.
« Cette année, le thème international est « Orangez le monde: Mettons fin aux violences faites aux femmes aujourd’hui’’ contre les violences, jeunes et petites filles », a-t-elle fait savoir sans laisser passer inaperçu le thème national lié spécifiquement à la situation de la femme congolaise : « Je me lève et je m’engage contre les violences faites aux femmes, jeunes et petites filles ».

Madame Seck qui rassure: « Dans toute la RDC, les autorités, la société civile, le secteur privé, les partenaires du développement et de l’humanitaire se mobilisent pour attirer l’attention sur ce fléau »
Pour le numéro un de l’Onu Femme en RDC, personne ne sera laissé de côté dans cette campagne de 16 jours qui prendra effectivement fin le 10 décembre 2021, journée internationale des droits de l’homme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *