RDC/Décès de Hilaire Musoga Kikobya : Joseph Kokonyangi pointe la police du doigt

Par Pius Romain Ngoie

Secrétaire général adjoint en charge des questions stratégiques et porte parole de l’Alliance des Paysans et Indépendants, Maître Hilaire Musoga Kikobya a rendu l’âme ce mardi 16 novembre, de suite de ses blessures causées par des coups lui administrés à la nuque par les éléments de la Police Nationale Congolaise, accuse le bureau politique de API.
Dans une déclaration lue ce mardi 16 novembre, le parti cher à l’honorable Joseph Kokonyangi informe la communauté tant nationale qu’internationale du décès de son Secrétaire Général Adjoint.
Par cette déclaration, le bureau politique de API pointe des doigts la Police Nationale Congolaise commise à l’encadrement de la marche du samedi 13 novembre, d’être responsable de la mort de ce combattant de la liberté.
Dans la même déclaration, le bureau politique de API qui condamne cet acte de la barbarie et anti démocratique lors de la marche pacifique pourtant autorisée par l’autorité provinciale de Kinshasa, sollicite qu’une enquête indépendante soit diligentée pour tirer au clair cet acte criminel.
En sus, l’Alliance des Paysans et Indépendants, membre du Front Commun pour le Congo promet de saisir la justice afin que les coupables soient jugés et condamnés.
Ceci justifie cela, que le régime actuel qui se cache derrière le slogan de l’Etat de droit, n’en est pas en exemple en cette matière.

D’où, l’insistance de API de tirer au clair la perte de ce haut cadre, dans les circonstances violentes d’un État de droit chimérique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *