RDC/Équateur : La vaccination contre la poliomyélite lancée pendant la grève des Prosanté

Par Chilassy Bofumbo

Lancement ce jeudi 17 juin de la campagne de vaccination contre la poliomyélite, avec comme objectif de faire vacciner plus de 550.000 enfants de zéro à cinq ans sur toute l’étendue de la province de l’Equateur, dans la partie Ouest de la République Démocratique du Congo.

Cette campagne est lancée pendant que les infirmiers et autres professionnels de santé sont en grève dite sèche.Selon le mot d’ordre des syndicalistes, aucun des Prosanté ne peut participer à cette campagne car, le gouvernement ne leur considère pas.

A l’issue d’une assemblée générale inter-syndicale tenue le mardi 15 juin, il a été décidé que, quiconque osera prendre part à cette campagne sera considéré comme traitre et sera soumis à des sanctions et punitions syndicales.

Contacté par flashinfoplus.com, le coordonnateur provincial du collectif des grévistes de l’Equateur dit avoir demandé au Médecin Chef de Division Provinciale de repousser ladite campagne jusqu’à la levée de leur grève mais hélas, « Comme ils savent que le ministère de la santé est dirigé par les médecins, ils ont aussi le pouvoir de manipuler tout personnel non médecin », a-t-il dit.

S’agissant de l’atteinte de l’objectif poursuivi, le Vice-Président provincial du SYNAPMS/Équateur se demande si cette campagne aboutira à bon port.

« Tous les prestataires de santé publique, hygiène et prévention ne font pas partie de cette campagne. On se pose même des questions, si celle-ci va réussir ou on va seulement donner des résultats pour plaire aux autorités », a renchéri Henri Nyafe Basele.

De son côté, le Médecin Chef de Division Provinciale de la Santé à l’Equateur dit ne pas être contacté pour ce motif et même si s’était le cas, cette activité était déjà reportée pour un mois et c’est impossible d’aller de report en report car, le programme de la division nationale ne leur permet pas de la faire pour une fois de plus.

« C’est vraiment difficile de dire que nous avons lancé la campagne pendant cette période pour exclure les Prosanté et que nous leur manipulons. Nous prenons en considération les revendications des infirmiers mais, si on reportait cette campagne, nous risquerons de ne pas avoir la possibilité de programmer la vaccination contre la fièvre jaune qui est aussi importante que celle-ci », a dit le Médecin Jacob Mosale.

Signalons par ailleurs que la vaccination contre la fièvre jaune sera, sauf modification à la dernière minute, lancée à partir du 10 juillet prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *