RDC/Équateur : Les infirmiers ont enfin regagné le service après près d’un mois de grève

Par Chilassy Bofumbo

A l’issue d’une interview accordée exclusivement à flashinfoplus.com ce samedi 26 juin, le coordonnateur provincial des grévistes de l’Equateur, dans la partie ouest de la République Démocratique du Congo, a dit que tous les professionnels de santé non médecins doivent regagner leur lieux de services respectifs et ce, pour se conformer au mot d’ordre donné par la hiérarchie syndicale.

Le vice-président provincial du SYNAPMS Équateur se félicite et remercie ses pairs pour la maturité prouvée pendant la période de la grève. Il leur demande alors de retourner au service tout en restant vigilants jusqu’à la réalisation effective des promesses leur faites par le gouvernement Congolais.

« Nous vous prions de retourner au service bien-sûr mais, tout le monde le sait, nous sommes dans la période où la troisième vague de la COVID-19 frappe notre pays. Alors, nous vous exhortons d’être vigilants en respectant les mesures barrières pour ne pas se faire des premières victimes », a dit Henri Nyafe Basele.

Ces déclarations font suite à la lettre du syndicat du secteur de la santé publique, hygiène et prévention, datée du 23 juin en cours, portant suspensions de la grève sèche généralisée à la santé, adressée au ministre de tutelle sur laquelle on peut lire :

« Subsidiairement à nos multiples correspondances vous adressées sur la grève généralisée à la santé et tenant compte du protocole d’accord signé entre le gouvernement de la République et les syndicats du secteur de la santé, nous avons l’honneur de vous signifier la décision de la suspension de la grève dans les structures sanitaires et administratives ».

Toutefois, dans cette même optique, les syndicalistes disent attendre du Ministre de la santé l’effectivité de leur protocole d’accord pour mettre complètement fin à la grève qu’ils viennent de suspendre.

Signalons que 5092 agents seront alignés à partir du troisième trimestre de cette année. Ainsi, un effort substantiel sera fait pour parvenir à un montant de 100.000 francs congolais par personne et par palier après budgétisation. C’est ce qui ressort de l’avenant au protocole d’accord signé le 22 juin en cours entre le banc syndical de professionnels de santé non médecins et des administratifs et les ministères du budget, de la santé publique, hygiène et prévention.

Rappelons par ailleurs que, la grève dite sèche de cette catégorie du personnel de santé était lancée depuis le 03 juin 2021 où ils revendiquaient entre autres la scission du ministère de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *