RDC/Ituri : Les FARDC repoussent une nouvelle attaque ADF à Boga avec le concours de la MONUSCO

Par Abdoul Lazo

C’est à la mi-journée de ce lundi,07 juin que les combats ont éclaté entre les FARDC et les présumés rebelles des ADF/Nalu à Boga dans la chefferie des Bahema Boga, dans le territoire d’Irumu à une centaine de km de la ville de Bunia.

La MONUSCO est venue en appui aux FARDC pour mettre hors d’état de nuire l’ennemi, témoigne la société civile de la contrée.
 
« Nous remercions les efforts de la MONUSCO, les casques bleus ont quitté Tchabi pour intervenir ici à Boga. Avec les FARDC, ils ont tout fait pour repousser l’ennemi, c’est quelque chose dont nous nous réjouissons, nous, populations de Boga. La MONUSCO est arrivée avec les chars de combat. Pour nous, l’impression est positive, parce qu’avec le concours de la MONUSCO, les FARDC ont réussi à repousser l’ennemi. A l’heure qu’il est, il fait déjà nuit, la population a peur de ces rebelles et est éparpillée partout, les enfants, les adultes, beaucoup de personnes ont quitté leurs milieux.Nous remercions fortement l’effort des FARDC et l’appui de la MONUSCO. En tout cas, les deux centres de Boga mission et Kinyanjojo sont contrôlés par les FARDC. Si la MONUSCO peut venir s’installer à Boga, ce n’est pas la population de Boga qui va lui interdire de venir », a déclaré ce lundi 7 juin Albert Baseke, Président de la Société civile de Boga sur les antennes de la Radio Okapi à la suite des combats qui ont opposé tout l’après-midi de ce lundi les FARDC à des présumés rebelles des ADF.
 
Signalons que c’est vers 13 heures locales, qu’une colonne d’hommes munis de fusils et de machettes a été aperçue par la population à Kinyanjojo et Boga-centre. Selon la société civile de Boga, ces rebelles saluaient les habitants à leur passage, quand soudainement, ils ont ouvert le feu dans toutes les directions, créant une panique générale dans la zone. 

Les combats se sont poursuivis vers la mission Anglicane de Boga où l’ennemi s’était dirigé. Albert Baseke, président de la société civile de Boga affirme que des casques bleus sud-africains de la Brigade d’intervention de la MONUSCO (FIB) venus de Tchabi, une entité voisine de Boga, sont intervenus pour appuyer les FARDC, ce qui a permis de déloger ces rebelles dans ces villages.

Tout en remerciant cet appui de la Monusco, Albert Baseke demande que la présence de ces soldats de paix soit permanente à Boga pour la protection des civils contre des attaques à répétition de ces hommes armés. Ces évènements, qui surviennent une semaine après l’attaque dans la nuit du 30 au 31 mai dernier ayant causé la mort d’au moins 55 personnes, ont de nouveau jeté de nombreux habitants dans la rue.

Le bilan de ces affrontements n’est pas encore connu. Les éléments des FARDC ont envahi toute la région et continuent à pourchasser l’ennemi jusqu’à son dernier retranchement. Nous y reviendrons !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *