RDC/ Kasaï-Central : clôture des activités de 16 jours d’activisme contre la violence basée sur le genre, appui du PNUD dans le programme, JAD

Par Perlash MITEO

Lancée officiellement le samedi 27 Novembre à KANANGA dans la province du Kasaï Central, dans la salle du bureau de Kananga. Cette campagne des 16 jours d’activisme contre la violence basée sur le genre vient d’être clôturée ce jeudi 16 Décembre 2021 sous l’appui de programme des Nations-Unies pour le développement PNUD région du Grand Kasaï (bureau kananga) dans le cadre de son programme  »JAD » (justice autonomisation et dignité des femmes et filles du Kasaï Central) un programme financé par le gouvernement des affaires mondiales au Canada, et exécuté par trois Agences des Nations-Unies : – PNUD BCNUDH et UNFPA, sous la coordination globale du PNUD en collaboration avec le ministère du genre, famille et enfants, tutelle gouvernementale.

Dans son mot devant les différentes structures, ONG, ainsi que d’autres personnes, ALAIN KATETA chef du bureau PNUD région du Grand KANANGA faisant l’intérim de M. Patrick d’oliveira, a balayé la salle sur la campagne des 16 jours d’activisme au Kasaï Central.

 »La la campagne des 16 jours d’activisme contre la violance basée sur le genre, est un moment particulier pour tous les acteurs engagés dans la lutte contre la violence basée sur le genre, de faire entendre sa voix envue de contribuer à la fin tant souhaitée ou à l’éradication du phénomène violences faîtes aux femmes et filles. En ce jour de la clôture des 16 jours d’activisme, notre plus grand souhait et d’atteindre un futur égalitaire dans le monde, dans ce contexte de la Covid-19 dans la province du Kasaï Central où le VBG trouve encore leurs causes dans certaines pratiques culturelles. » a dit Alain KATETA chef du bureau intérimaire PNUD région du Grand Kasaï.

Poursuivant son discours, le représentant du PNUD a, au nom du PNUD, encouragé les acteurs engagés dans le combat de s’approprier des objectifs de la coordination, violence basée au Kasaï et de s’impliquer d’avantage dans la lutte en posant les Actes de prévention, de prise en charge et de la sanction de VBG.

En fin, pour clôturer la cérémonie officielle des activités des 16 jours d’activisme au Kasaï Central, la représentante de la ministre provinciale du genre, famille et enfants , sollicite l’adhésion des partenaires, des ONG, médias, leaders coutumiers dans cette lutte des violences faîtes aux femmes et filles dans la province du Kasaï Central, par la même occasion elle a établi un lien physique entre les violances faîtes à la femme et jeune fille d’une part et les droits humains d’autres parts.

A savoir, dans le cadre de cette campagne des 16 jours d’activisme contre la violance sexuelle, plusieurs activités ont été réalisées au Kasaï Central notamment : – 3 jours de formation des 60 mobilisateurs et vulgarisateurs organisés par le PNUD dans son programme JAD,

  • descente sur terrain par les personnes formées pour sensibiliser dans différentes écoles de la Ville, marchés publics, églises ainsi que d’autres lieux publics,
  • les émissions à téléphone ouvert et la production, diffusion des spots sur les radios locales,
  • et la conférence débat sur la stratégie de l’édit provincial n°29 portant l’interdiction des coutumes avilisantes à l’égard de la femme dans la province du Kasaï Central.

Par ailleurs la campagne des 16 jours d’activisme contre la violence basée sur le genre est un évènement international annuel de l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Cette campagne debute le 25 Novembre de chaque année et se poursuit jusqu’au 10 décembre, date de la journée des droits humains lancée par des activistes du premier institut international pour le leadership des femmes. Cette année celebrée sous le thème mondial  » oranger le monde, mettre fin dès maintenant à la violance faites à la femme et à la jeune fille ».

Signalons qu’au cours de cette cérémonie de clôture une minute d

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *