RDC/Le DG ai de Transco invite le personnel à faire confiance à son comité de gestion.

Par Messianah B.

Il a pris les rênes d’une société de transport qui n’existe plus que de nom. Les anciens mandataires avaient brillé par la mauvaise gouvernance des biens matériels, financiers et des ressources humaines, ne tenant aucun compte des besoins en termes de renouvellement de l’outil de travail. Bien plus, ils avaient instauré un climat de suspicion et de délation au sein de la société, au point que le transport des populations et de leurs biens pose de sérieux problèmes dans la ville de Kinshasa.
Dans le souci d’aider Transco à relancer ses activités, le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, avait instruit le gouvernement de commander de nouveaux bus au profit de cette société. Andrew John Bongi Blackson, Directeur général intérimaire de la société Transco et un délégué de la présidence de la République, ont réceptionné jeudi 29 octobre à Boma, le premier lot de 110 bus de marque Volvo et Mercedes sur les 440 commandés. Ce premier lot est destiné à desservir la ville de Kinshasa. Ces bus permettront de soulager la population kinoise étant donné que Transco qui était pratiquement immobilisée va relancer certaines lignes disparues par manque de bus disponibles. Les autres provinces seront services dans les meilleurs délais.
Dans cet ordre d’idées, il s’est dit honoré « de remettre officiellement à la société Transco, le lot de 110 bus déjà réceptionnés sur les centaines de bus commandés au bénéfice du peuple qui depuis bien longtemps, a été privé d’un moyen de transport public adéquat. Ce premier lot est d’abord destiné à la ville province de Kinshasa. Cependant, je vous rassure que les lots de bus qui sont encore à réceptionner dans les jours à venir s’ajouteront à celui-ci pour desservir non seulement la ville province de Kinshasa, mais aussi plusieurs autres villes à travers le pays», a déclaré Kinuani Kamitatu Massamba. Il a terminé son propos en demandant à la population et au personnel de Transco d’en faire bon usage avec un sens de responsabilité citoyen.
De son côté, le DG a.i de Transco, Andrew John Bongi Blackson, a exhorté la population à faire confiance aux dirigeants de Transco. “Nous sommes appelés à servir la population en assurant leur mobilité” a-t-il indiqué.
Un climat malsain
Cependant, le DG ai Andrew John Bongi Blackson travaille malheureusement dans un climat qui lui est hostile. Non seulement que les anciens mandataires continuent à influer sur le comportement d’un groupe d’agents qui leur sont proches. Alors que pour lui, la mission principale de l’actuel comité de gestion doit consister à redresser autant que faire se peut la société Transco en gérant convenablement les nouveaux bus mais aussi les recettes qui seront générées. Malgré ce climat malsain, le DG ai s’engage à tout faire pour gagner la confiance du gouvernement qui vient de commander de nombreux bus pour la société Transco. Il promet de faire mieux là où les autres avaient lamentablement échoué. Et dans cette tâche, il compte s’appuyer sur les syndicalistes et l’ensemble du personnel, en dépit des agissements de certains agents et cadres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *