RDC : Le DG du Fonds Forestier National accusé de « mégestion »


Tiré de ACTU 30


Le directeur général du Fonds Forestier National de la République démocratique du Congo (FFN-RDC), Honoré Mulumba Kalala, est accusé de « mégestion ».

En effet, un agent de cette structure de l’État congolais fait savoir à Actu30.cd ce vendredi 30 avril 2021, que la gestion du DG Honoré Mulumba est caractérisée par une « opacité sans pareille ».

À l’en croire, depuis sa nomination à la tête du FFN-RDC, ce mandataire public brille par des nominations hors cadre organique, en lieu et place de d’accomplir la mission lui confiée, notamment de mettre en œuvre l’initiative présidentielle de 1 milliard d’arbres à travers les jardins scolaires.

« Alors que sa nomination à la tête du Fonds Forestier National avait suscité l’espoir pour consolider le fonctionnement de cet établissement placé sous tutelle du ministre ayant les forêts dans ses attributions, hélas, les choses sont passées de mal en pis », déclare cet agent du FFN-RDC sous l’anonymat.

Et de renchérir : « Tout ce que le DG Honoré Mulumba Kalala a réussi à bien faire, ce sont des recrutements hors cadre organique. En plus de recrutements abusifs et sans respect de loi du pays, le patron du FFN est à la base d’une gestion caractérisée par l’opacité sans pareille dans l’histoire de cet établissement. Tenez, les ressources financières sont de nouveau consommer à la source en violation des normes des finances publiques en vigueur en RDC ».

Le même agent de cet établissement accuse le DG d’accorder aux membres de son cabinet des salaires et des primes injustifiés allant, d’après lui, de 720 mille à plus de 4 millions de francs congolais, soit plus de 2000 dollars américains, selon les fonctions. Ce, au détriment des agents des antennes provinciales qui touchent des salaires allant de 150 mille à 650 milles FC, déplore-t-il.
« Le DG accorde aux membres de son cabinet des salaires et primes injustifiés au détriment du bon fonctionnement des antennes qui, depuis son avènement, n’ont reçu de maudiques frais de fonctionnement qu’il y a deux semaines », indique notre source.

Dans l’entre-temps, soutient-il, aucun franc n’a été investi à l’objet social de cette structure de l’État dont la mission est d’assurer le financement du reboisement.

Il sied de signaler que votre rédaction a tenté de joindre, sans succès, le directeur général du FFN-RDC. Le DG Honoré Mulumba Kalala, quant à lui, a été nommé à la tête de cet établissement au mois de septembre 2020 par ordonnance présidentielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *