RDC/LOMAMI: un projet d’édit de plus adopté lors de la plénière de ce 18 Novembre 2021 par l’assemblée provinciale

Par Johnny KASONGO

La loi confère aux députés provinciaux notamment la mission de légiférer. Manifestement, 15 sur 16 députés provinciaux présents ont adopté ce jeudi 18 novembre 2021 dans la ville de Kabinda l’édit portant sur les mesures d’encadrement des services dans la lutte contre l’insalubrité publique dans la province de Lomami et qui a d’ailleurs été déclarée recevable par la plénière de l’Assemblée Provinciale de Lomami le 27 octobre dernier.

Initiateur de deux précédentes propositions déjà promulguées, le Vice-président de l’Assemblée Provinciale de Lomami, Clovis NUMBI vient d’inscrire dans son actif, une troisième initiative législative contenant 63 articles.
Dans la présentation de l’économie générale de sa proposition, Clovis NUMBI déclare que « cette initiative vise l’hygiène sur les voies publiques, l’hygiène alimentaire, l’hygiène des ménages, l’hygiène des établissements commerciaux, l’hygiène en milieu du travail, en milieu scolaire et universitaire, en milieu carcéral ainsi que la lutte contre les nuisances environnementales ».

L’édit dont il est question ici apporte les innovations suivantes:

  1. Création d’un fond de promotion d’hygiène
    2. Institution de dépotoir public sur les voies publiques
  2. Institution des centres de déchargement des déchets
  3. Institution d’un comité mixte de gestion des déchets.

En termes d’objectifs, cet édit vise notamment à: 1. Consolider la collaboration des services d’hygiène, assainissement, environnement et autres;

  1. Impliquer les services publics, les ONG et la population dans le maintien de l’hygiène et d’assainissement.
    Selon l’initiateur, sa proposition s’inscrit dans le cadre de la politique provinciale de la promotion de la salubrité publique.

Clovis NUMBI souligne que « l’hygiène publique s’impose à toute la population comme une discipline médico sanitaire et environnementale destinée à protéger la santé de nos populations et l’environnement par le contrôle, la neutralisation des diverses nuisances ainsi que la pratique généralisée des règles de prévention.
A titre illustratif, la ville de Kinshasa subit à ce jour des conséquences dues à la mauvaise gestion des déchets. De même, l’inactivité et l’inefficacité des services dans ce secteur dans la province de Lomami poseraient des problèmes graves, tels que dans un futur proche, la province serait une poubelle ou un réservoir de maladies qui auraient des répercussions, sans nul doute, sur la santé de la population et sur l’environnement ».

Ainsi donc, l’honorable Clovis NUMBI NUMBI estime qu’il est une opportunité pour sa province de prévenir ce pire par la promulgation rapide de cet instrument juridique prospectif car la vie de la population en dépend.
Pour rappel, ce projet de loi a été déclaré recevable fin octobre dernier. Ce jeudi 18 novembre 2021 les députés ont d’abord suivi le rapport de la commission IRED, puis s’en est suivi le débat général de plus de 8 heures de travail avant l’adoption à la majorité absolue suite à sa pertinence incontestable. Cet édit sera envoyé dans un bref délai au Gouverneur de province pour la promulgation explique nos confrères journalistes attachés au parlement de Lomami.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *