RDC/Mwene-Ditu : Meurtre d’un agent de sécurité,la police a mis la main sur deux présumés assassins

Par Johnny Kasongo Kasongo

La Police Nationale Congolaise (PNC), commissariat urbain de Mwene Ditu, a mis la main sur deux présumés auteurs du meurtre par balle d’un agent de sécurité commis à l’antenne orange de Tshishinji. La présentation de ces présumés bandits à la presse et population de Mwene Ditu a eu lieu le vendredi 02 juillet 2021 devant le bureau du commissariat. Selon le commissaire supérieur principal de la PNC Odon Ngangolo Makutu qui a présidé cette cérémonie, ces présumés criminels parmi lesquels un policier, ont été arrêté après intenses enquêtes

Selon le commissaire supérieur principal,ce sont les déclarations faites par la victime avant son décès, qui ont permis aux éléments de la PNC de démanteler ces deux présumés meurtriers, dont l’un fut un agent ayant participé même au montage du pylône alors que le second est policier qui chargeait souvent son téléphone gratuitement à ce lieu.

Les enquêtes se poursuivent pour mettre la main sur la troisième personne qui court encore dans la nature.

 » Nos enquêtes, nous ont amené à mettre la main sur ces deux personnes. Selon la victime paix à son âme, les malfrats ont dévissé l’enclos du pylône vers 1heure et ont arrêté le moteur, donc il n’y a que celui qui a déjà travaillé là qui peut arrêter le groupe électrogène et Monsieur Mpoyi Biayi a déjà travaillé là, il a participé même au montage du pylône puis mis de côté à un moment. Il avait été identifié par la victime, comme celui qui aurait arrêté le moteur. La victime a aussi cité le policier qui venait souvent laisser son téléphone à la charge. Nous sommes tombés sur notre policier qui a avoué, alors on a dit, si tel est le cas, que la justice fasse son travail », a dit Odon Ngangolo Makutu.

Ce dernier a, par ailleurs,appelé la population à collaborer avec la police en dénonçant tous les inciviques qui vivent avec eux, car selon lui Mpoyi Biayi Didier dit Ndoyi, un de ces présumés bandits arrêtés est connu par une grande partie de la population comme un bandit de longue date.

Rappelons que l’attaque des installations de l’antenne orange a eu lieu le 23 juin dernier, deux jours après le décès de l’agent de sécurité au centre hospitalier de Tshishinji, suite aux blessures des balles qu’il avait reçues.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *