RDC/Nord-Kivu : La société civile propose à Félix Tshisekedi de créer une école en formation volcanologique et catastrophes naturelles

Par David MAHAMBA

Les répondants des organisations de la société civile, de la thématique bonne gouvernance du Nord-Kivu demande l’implication personnelle du président Félix Tshisekedi dans la gestion de l’observatoire volcanologique de Goma (OVG). Cette demande est contenue dans une lettre adressée à l’institution président de la république dont une copie est parvenue ce 19 Août 2021 à la rédaction de Flashinfoplus. C’est à l’issue d’un point de presse animé à Goma par Étienne Kambale, responsable de la thématique bonne gouvernance.

Les organisations signataires de la présente lettre ouverte, réunies en date du 28 au 29 juillet dernier à Goma pour échanger sur les insuffisances qui pourraient menacer la bonne prestation de l’OVG, avaient analysé que les défis d’ordre technique, scientifique et socio-économique des agents de cette structure étatique, risquent de ne pas faciliter la bonne surveillance des volcans Nyiragongo et Nyamulagira.

Pour préserver les intérêts et la vie de la population de la ville de Goma et la région, cette structure citoyenne demande aux institutions de la république, de contribuer à la résolution des problèmes relevés pour plus d’efficacité dans la prestation de l’observatoire volcanologique de Goma.

Parmi ces problèmes, figure l’inexistence d’une école en volcanologie et catastrophe naturelle dans la province du Nord-Kivu. C’est ainsi que les organisations de la société civile suggèrent au président Félix Tshisekedi et son gouvernement, de créer une école en formation volcanologique et des catastrophes naturelles. La concrétisation de cette idée permettra à ce qu’il ait plus de spécialistes que des généralistes dans la région, en matière de la surveillance des activités des volcans.

Signalons que lors de son séjour à Goma après l’éruption volcanique de Nyiragongo le 22 mai 2021, le président Félix Tshisekedi avait remis deux JEEPS au comité de gestion de l’OVG pour appuyer les activités de la surveillance volcanologique. Un geste salué par les membres de la société civile. Ils demandent au gouvernement de la république d’emboîter le pas du chef de l’Etat en dotant à l’OVG d’autres véhicules et outils, tout en améliorant les conditions de travail de l’équipe dirigeante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *