RDC/Partenaire sérieux du gouvernement congolais,la société Kibali Gold a maintenu la réduction de son empreinte Carbone au 1er trimestre 2021

Par LA RÉSISTANCE


La mine de Kibali, exploitée par Barrick Gold en RDC, a produit 191.612 onces d’or au cours du premier trimestre de 2021. Ce qui lui permet de respecter les prévisions et d’atteindre son objectif pour toute l’année, a déclaré Mark Bristow, Président directeur général de Barrick, lors d’un point de presse aujourd’hui tenu ce lundi 19 avril à l’Hôtel Memling de Kinshasa.
L’exploitation de la mine souterraine a de nouveau été le moteur de la production, et les améliorations continues de l’alimentation et des taux de récupération de l’usine ont également contribué au rendement de Kibali qui est conforme aux prévisions, selon l’entreprise. Les projets visant des améliorations diverses réalisés au cours du trimestre, y compris une mise à niveau de l’infrastructure de hissage, devraient encore améliorer ses performances.
Au cours de ce trimestre, les coûts de production d’électricité ont été avantageux grâce au niveau élevé des eaux des rivières alimentant les trois centrales hydroélectriques de la mine, lui fournissant la majeure partie de ses besoins en énergie. Le réseau électrique a récemment été amélioré par l’installation d’un système de support de batterie de 9MW. Ce nouveau système diminuera également le besoin d’une alimentation de secours au diesel, conformément à la stratégie de la mine visant à réduire son empreinte carbone.
Le strict respect des protocoles de prévention contre la Covid-19 a largement protégé la mine de l’impact de la deuxième vague de la pandémie, a soutenu Mark Bristow.
Quant aux perspectives d’avenir, Kibali a sécurisé d’autres opportunités d’exploitation à ciel ouvert afin d’équilibrer sa mine souterraine, continuer à remplacer les réserves et ajouter de la flexibilité à l’exploitation pour soutenir son solide plan décennal.
Contribution remarquable au développement
Bien plus, Kibali a maintenu son investissement dans le développement communautaire, entre autres en faisant avancer les travaux de bétonnage d’un tronçon de 1,5 km de route construite à Durba par Kibali. La fourniture de sources d’eau potable supplémentaires aux villages environnants a également été étendue. Au cours de ce premier trimestre, la mine a lancé une campagne innovante pour stimuler l’économie de Durba en distribuant des bons d’achat locaux aux employés.
Bristow a déclaré que Kibali continuait à soutenir le Parc national de la Garamba en RDC, l’un des plus anciens d’Afrique et un site du patrimoine mondial de l’UNESCO, et qu’il n’y avait pas eu un seul cas de braconnage d’éléphants en 2020. Le programme de soutien comprend des colliers de repérage pour les éléphants, du carburant pour les avions de repérage et des améliorations des infrastructures. Un plan visant à réintroduire le rhinocéros blanc et l’élan géant dans le parc est la prochaine grande entreprise.
«Nous sommes impatients de travailler en étroite collaboration avec le président de la République et son nouveau gouvernement de coalition afin de renforcer davantage notre partenariat avec la RDC et de résoudre certaines questions en suspens concernant le Code minier et le rapatriement de l’argent,» a déclaré Bristow.
Depuis que le développement de Kibali a commencé en 2010, il a contribué à hauteur de $3.5 milliards à l’économie de la RDC. La mine de Kibali, exploitée par Barrick Gold en RDC, a produit 191.612 onces d’or au cours du premier trimestre de l’année 2021. C’est le président directeur de Barrick, Mark Bristow, qui l’avait affirmé 19 avril 2021 à Kinshasa.
Il a indiqué que la mine de Kibali doit ce rendement conforme aux prévisions à l’exploitation de la mine souterraine et aux améliorations continues de l’alimentation et des taux de récupération de l’usine
Selon Mark Bristow, des projets en cours visant des améliorations diverses réalisées au cours du trimestre dernier, y compris une mise à niveau de l’infrastructure de hissage, devraient davantage améliorer ces performances.
« Nous sommes impatients de travailler en étroite collaboration avec son excellence le président Félix-Antoine Tshisekedi et son nouveau gouvernement afin de renforcer davantage notre partenariat avec la RDC et de résoudre certaines questions en suspens concernant le Code minier et le rapatriement de l’argent », a déclaré le PDG de Barrick Gold.
Quant aux perspectives d’avenir, il a fait savoir Kibali Mine a sécurisé d’autres opportunités d’exploitation à ciel ouvert afin d’équilibrer sa mine souterraine, continuer à remplacer les réserves et ajouter de la flexibilité à l’exploitation pour soutenir son solide plan décennal.
Au nombre des projets de développement communautaire qu’implemente Kibali, il a cité les travaux de bétonnage d’un tronçon de 1,5 km de route construite à Durba, la fourniture des sources d’eau potable supplémentaires aux villages environnants et le lancement du projet d’une campagne innovante visant à stimuler l’économie de Durba.
Mark Bristow a, par ailleurs, affirmé tout haut que Kibali continuera à soutenir le parc national de la Garamba en RDC, principalement dans le cadre de la lutte contre le braconnage.
À l’en croire, le prochain grand challenge est la mise en place du plan visant à réintroduire le rhinocéros blanc et l’élan géant dans ledit parc. D’après Mark Bristow, au cours du dernier trimestre 2021, les coûts de production d’électricité ont été avantageux grâce au niveau élevé des eaux des rivières, alimentant trois centrales hydroélectriques de la mine et lui fournissant la majeure partie de ses besoins en énergie.
« Le réseau électrique a été récemment amélioré par l’installation d’un système de support de batterie de 9MW. Ce nouveau système diminuera également le besoin d’une amélioration de secours au diesel, conformément à la stratégie de la mine visant à réduire son empreinte carbone », a indiqué le PDG de Barrick Gold en RDC.
Avant de clore son propos, il a affirmé que la deuxième vague de la pandémie de Covid-19 n’a pas beaucoup affecté la mine de Kibali et ce, grâce au respect strict des protocoles de prévention.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *