RDC/Politique : Mandat du chef de l’État, l’ANADEC opposée à la position de l’UDPS portée par certains cadres

Par oscar Lukusa

Le parti du député national et ministre sortant de l’aménagement du territoire Aggée Aje Matembo Toto, ne partage pas la position du parti au pouvoir, celle de compter le mandat du chef de l’État à partir de l’investiture du premier gouvernement de l’Union
Sacrée de la Nation conduit par le premier ministre Jean Michel Sama LUKONDE, l’Alliance des Nationalistes pour la Démocratie et l’Emergence du Congo, ANADEC en sigle, invite l’UDPS à privilégier les acquis de la constitution du 18 février 2006 et à militer pour son exécution à la lettre.C’était dans une déclaration faite ce vendredi par son secrétaire général Ivan ILUNGA NGINDU Nkoy.Il a fait savoir que son parti a appris à travers les réseaux sociaux, la position de Monsieur Victor Wakuenda, president de la CDP du parti présidentiel, demandant à l’Assemblée Nationale que le mandat du président de la République puisse commencer à partir de l’investiture du gouvernement Sama LUKONDE.A-t-il signalé.

L’ANADEC regrette avec beaucoup d’amertumes le fait de constater que les acquis de la République soient mis à côté, car l’initiative de Monsieur Wakuenda tend à abrutir la population congolaise et la défier, cela constituerait la violation intentionnelle de notre constitution chèrement acquise au prix de plusieurs sacrifices.

Enfin, ce parti sentinelle se décide désormais de mettre en échec tout plan tendant à violer la constitution de notre pays et annonce des grands événements sur terrain pour contraindre toute initiative mafieuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *