RDC/Politique:La déchéance du gouverneur de Tanganyika fragilise le mandat du chef de l’État, selon l’AGCO

Par oscar Lukusa

Depuis la destitution de Zoé Kabila ce jeudi 06 mai par l’assemblée provinciale de Tanganyika, plusieurs voix s’élèvent, notamment celle de l’Avenir du Grand Congo,AGCO en sigle, un parti Ultra kabiliste, son initiateur et président national s’est confié à la rédaction de flashinfoplus.com depuis Botswana où il séjourne dans une conférence des partis panafricains.
Le bureau politique de ce parti s’est exprimé par le biais de son autorité morale, il estime que s’il faudrait évaluer le chef de l’État après son quinquennat, on le ferait aussi avec les gouverneurs des provinces. Le Tanganyika actuellement est compté parmi les provinces qui effectuent les vols internationaux grâce au travail abattu par Zoé Kabila pendant le mandat du président de la République, selon AGCO.
Jean Calvin Mbueso Lusey a fait savoir que jusque là, Zoé Kabila jouit encore de la présomption d’innocence, sa déchéance n’a pas respecté toutes les procédures légales, le concerné n’a pas eu le temps de présenter ses moyens de défense, c’est une violation à outrance de procédure.
L’AGCO s’engage à dénoncer les irrégularités et le non respect de la constitution.Son autorité morale estime que ça sera une occasion favorable au chef de l’État de prouver au monde entier qu’il est réellement un pacificateur et défenseur des institutions,il doit s’impliquer dans la réhabilitation du gouverneur déchu illégalement, a-t-il fait savoir.
Ce parti kabiliste considère cette destitution comme un règlement de compte vu que Zoé Kabila demeure jusqu’à présent l’unique gouverneur qui n’a pas adhéré à l’Union Sacrée de la Nation.
Jean Calvin Mbueso Lusey dans ses dires, son parti d’une manière particulière et le Congo en général ne voit pas un autre gouverneur qui a développé la province comme Zoé Kabila car à Tanganyika les œuvres parlent d’elles-mêmes, a-t-il lâché.
Cependant, l’AGCO espère voir le président de la République dire non au départ de Zoé Kabila, comme il l’a fait au Kongo Central, Kwilu, Ituri, Sankuru, Maï-Ndombe ainsi de suite.
Pour rappel, le gouverneur Zoé Kabila Muanza Mbala a été déchu par les députés provinciaux suite à une motion de défiance soulevée contre lui et tout son gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *