RDC/PT-NTIC:Registre des Appareils Mobiles et réseaux de télécommunication, quel rapport ?? [Tribune de Donald Tshite]

Relativement à la perturbation liée au fonctionnement technique du réseau de télécommunication (Vodacom) suite au projet du gouvernement RAM, avant toute chose, nous tenons à rappeler l’historique du Registre des Appareils Mobiles, RAM en sigle.
Sur recommandation de l’Union Internationale de Télécommunication, UIT en sigle, qui a mis le vœu de voir sur le même diapason les nations quant à la révolution de la nouvelle technologie de l’information et de la communication, la République Démocratique du Congo a acté ce vœu en publiant au journal officiel le 01 Avril 2020, le décret n° 020/005 du 09 Mars 2020 modifiant et complétant le décret n° 012/15 du 20 février 2012 fixant les modalités de calcul et le taux de revenus et des prestations de l’ARPTC.

À cet effet, nous tenons à rappeler à la population le bien fondé de ce projet louable, en l’occurrence RAM qui a pour objectifs :

a. d’optimiser la sécurité et la qualité de service des réseaux mobiles sur le territoire national ;

b. de lutter efficacement contre la contrefaçon des appareils mobiles par la déconnexion des réseaux des appareils identifiés comme non-conformes ;

c. de combattre le vol des appareils mobiles via le blocage des appareils déclarés comme volés ou perdu.

d. assurer la sécurité via la géolocalisation et contrôle des appels entrants et sortants.
Ce pendant, le mécanisme de paiement avait commencé en octobre 2020. Avec comme modalité suivante :

  • Téléphone 3G-4G : 7$ payable en 6 tranches 1,17$ soit 117 unités par mois pendant 6 mois.
  • Téléphone 2G : 1$ payable en 6 tranches 0,17$ soit 17 unités par mois pendant 6 mois.

Tous les détenteurs des appareils achetés avant octobre 2020, étaient censés avoir réglé le paiement à la fin Mars 2021.

Suite au désagrément constaté ces dernières heures, dans l’utilisation de certaines opérations du réseau téléphonique, Vodacom Congo en l’occurrence nous avons noté l’enthousiasme et la volonté manifestés par la population à l’égard du paiement de la redevance RAM …
Au regard de ce qui précède, il est important de fixer ce qui suit:

  1. Nous informons à la population que le désagrément constaté est d’ordre technique lié au fonctionnement de l’opérateur du réseau mobile Vodacom Congo et indépendamment de la volonté du ministère des PT-NTIC, ni du service RAM et moins encore de L’ARPTC;
  2. Aucun appareil mobile se trouvant sur le territoire national n’a été bloqué par l’ARPTC ou le RAM, qui laisse tous les utilisateurs d’appareils mobiles en RDC libres d’utiliser pleinement leurs appareils ;
  3. Nous appelons particulièrement à l’opérateur précité de prendre toutes ses dispositions nécessaires pour revenir très rapidement à la normale.

La redevance qui sera perçue via le RAM permettra à l’Etat de mettre gratuitement une connexion internet dans nos universités et aéroports, de faire face à la fracture numérique, de digitaliser l’administration publique et de lutter contre l’insécurité et les téléphones contrefaits.
Nous soutenons à 100% ce projet louable de développement, le numérique a un prix.

RAM vient de permettre à la RDC de savoir que d’autres entreprises de télécommunication ont de vieux matériels déjà dépassés .

Soutenons tous le développement numérique de notre pays.

Je mets en garde les ennemis de la République qui veulent faire une récupération politique de cette affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *