RDC/Sama Lukonde et Jean Marc Kabund en guerre froide !

Par PBK

!
Dans le cadre de la formation du gouvernement du pays,
un groupe de conseillers du chef de l’Etat opposeraient le Premier ministre et le député Jean-Marc Kabund

Il y a une semaine depuis que le nouveau Premier ministre, chef du gouvernement nommé par le chef de l’Etat, a entamé des consultations avec les partis et les plates-formes politiques de notre pays. Au cours des audiences, Sama Lukonde Kyenge communique à ses interlocuteurs sa méthodologie de travail, sans oublier les critères pour le choix de futurs ministres.
Cependant, des sources généralement bien informées laissent entendre que certains conseillers du chef de l’Etat auraient des agendas cachés en rapport avec le choix des ministres devant composer le futur gouvernement de la République. L’on apprend que ces derniers qui avaient leur dauphin pour succéder à Sylvestre Ilunga Ilunkamba aux fonctions de Premier ministre, lui demanderaient à présent de ne pas tenir compte des propositions de Jean Marc Kabund, président intérimaire de l’UDPS, et premier vice-président de l’Assemblée nationale. Pour ces collaborateurs de Félix Tshisekedi, il faudrait à tout prix placer leurs hommes à des postes clés de manière à ce qu’ils aient toujours la possibilité de contrôler la situation du pays. « Mais pour travailler pour le peuple, il faut être à des postes qui permettront de bien contrôler les choses, c’est pourquoi nous souhaitons que la présidence de l’Assemblée nationale soit à nous », indiquent ces sources.

Eviter tout conflit

Cependant, les observateurs estiment que le Premier ministre commettrait une grosse erreur en cédant aux manœuvres de ce groupe de conseillers du chef de l’Etat qui ne visent que leurs intérêts. Bien plus, au sein de l’Union sacrée de la nation, c’est l’UDPS qui est le parti phare. Ce qui signifie qu’entrer en conflit avec le président de cette formation politique, reviendrait à se mordre les doigts. D’autant que JM Kabund est capable de mobiliser les combattants à travers le pays pour obtenir les changements qu’il souhaite. Pour cette raison, il est recommandé à Sama Lukonde qui avait d’ailleurs rejoint Félix Tshisekedi, de garder une grande marge de manœuvre vis-à-vis de ceux qui, surtout dans l’entourage du président de la République, chercheraient à l’induire en erreur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *